RMC Sport

OM: McCourt assure qu'Eyraud "n’a aucune responsabilité opérationnelle"

La nouvelle présence de Jacques-Henri Eyraud au sein du conseil de surveillance de l’OM intrigue les observateurs et pose des questions sur la future influence de l’ancien président sur la vie du club. Frank McCourt y a répondu sans détour, dans l’émission Top of the foot ce mardi sur RMC.

En guerre ouverte avec les supporters marseillais, Jacques-Henri Eyraud a été évincé de la présidence de l’OM par le propriétaire du club, Frank McCourt, à l’issue d’un grand chambardement qui visait à retrouver du calme et de l’apaisement dans la cité phocéenne.

Jacques-Henri Eyraud n’est désormais plus qu’un simple membre du conseil de surveillance du club. Autant dire qu’il n’aura plus aucune prise sur les décisions stratégiques au quotidien, lesquelles sont du ressort de Pablo Longoria désormais.

McCourt: "Les aspects opérationnels au quotidien, c'est Pablo"

"J’ai pris cette décision de le mettre au conseil de surveillance. C’était la meilleure décision à prendre, à mon avis, a expliqué Frank McCourt dans l'émission Top of the foot, dont il était l'invité exceptionnel avec Pablo Longoria ce mardi, sur RMC. Ce conseil de surveillance, comme vous le savez, n’a aucune responsabilité opérationnelle. C’est la responsabilité du conseil d’administration. Pablo (Longoria) est le président de ce conseil d’administration, donc les aspects opérationnels au quotidien, c’est Pablo Longoria et le conseil d’administration."

En revanche, Jacques-Henri Eyraud, qui siège au conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP), pourrait continuer d'y représenter le club phocéen. Frank McCourt ne s'en est pas caché. "Oui, c’est possible, mais il ne travaillera pas du tout sur les aspects opérationnels au quotidien", a-t-il toutefois tenu à préciser.

QM