RMC Sport

PSG: comment jouer avec Ramos et Hakimi

Le PSG procède à un mercato estival ambitieux avec les arrivées confirmées ou presque bouclées de certaines stars comme Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos ou encore Achraf Hakimi. Mauricio Pochettino disposera d’un bel effectif mais devra trancher pour plusieurs choix épineux concernant sa tactique ou ses titulaires, notamment en défense.

A Paris, l’été sera chaud. Devancé par Lille pour le titre en Ligue 1 et éliminé en demi-finales de Ligue des champions, le PSG a choisi de sortir le grand jeu pour se renforcer pendant le mercato. Première recrue estivale du club parisien, Georginio Wijnaldum semble avoir les qualités pour s’intégrer rapidement dans l’entrejeu. Habile techniquement et capable de s’occuper des tâches défensives, le Néerlandais constituerait un complément idéal à Marco Verratti.

L'arrivée actée (mais pas officialisée) de Gianluigi Donnarumma risque en revanche de provoquer quelques remous au poste de gardien de but. Le titulaire de la sélection italienne se retrouvera en concurrence directe avec le très, très bon Keylor Navas pour le rôle de numéro un.

Dix ans après l’arrivée de QSI à Paris, la direction francilienne ne s’est pas arrêtée à ces deux signatures et devrait également finaliser rapidement les arrivées de Sergio Ramos et du latéral Achraf Hakimi.

Le recrutement du Marocain répond à un réel besoin dans le couloir droit, Alessandro Florenzi n’ayant pas convaincu. Pour le défenseur central espagnol, cela peut paraître plus surprenant en raison de la présence de Presnel Kimpembe, Marquinhos ou encore Abdou Diallo, Thilo Kehrer et le jeune Timothée Pembélé. Mauricio Pochettino ne manquera pas d’options défensives durant la saison à venir.

Kimpembe perdant dans une défense à quatre?

Arrivé en janvier dernier, Mauricio Pochettino s’est évertué à faire jouer son PSG en 4-2-3-1 avec un meneur de jeu placé derrière l’attaquant. Dans un tel schéma tactique, l’équipe parisienne évolue avec quatre défenseurs. A gauche, Juan Bernat ne devrait pas avoir trop de mal à retrouver sa place de titulaire après son retour de blessure.

Ni Layvin Kurzawa ni Mitchel Bakker n’ont donné satisfaction à sa place. Dans le couloir droit, Achraf Hakimi fera office de titulaire indiscutable. Colin Dagba voire Thilo Kehrer se contentant d’un rôle de doublure derrière l’ancien de l’Inter et du Borussia Dortmund.

Presnel Kimpembe avec le PSG
Presnel Kimpembe avec le PSG © Icon Sport

C’est finalement en charnière centrale que l’entraîneur argentin risque d’avoir de véritables choix à faire. Capitaine et toujours impeccable en Ligue 1 comme en Ligue des champions, Marquinhos parait indéboulonnable. C’est moins le cas pour Presnel Kimpembe. L’international tricolore sort d’une saison de bonne facture mais sans plus.

Son pétage de câble et son carton rouge reçu contre Rennes sont venus rappeler qu’il n’était pas fiable à 1000%. Avec la signature de Sergio Ramos, le Français pourrait passer un peu plus de temps sur le banc. A moins que l’expérience de l’Espagnol de 35 ans ne vienne titiller "Maestro Kimpembe" et le pousse à se sublimer.

Le onze possible du PSG en 4-2-3-1:

Navas (ou Donnarumma) - Hakimi, Marquinhos, Ramos (ou Kimpembe), Bernat - Verratti, Wijnaldum - Di Maria, Neymar, Mbappé - Icardi

Pochettino maîtrise la défense à trois

A l’inverse de Didier Deschamps, qui s’est vainement essayé à faire jouer trois défenseurs centraux contre la Suisse à l’Euro, Mauricio Pochettino a l’habitude d’un schéma avec trois axiaux. En cinq ans du côté de Tottenham en Premier League, l’Argentin a régulièrement modifié son schéma pour renforcer le secteur défensif en passant à trois derrière. Du côté de Paris, cette tactique présenterait plusieurs bénéfices non-négligeables.

Réputé pour son apport offensif, Juan Bernat se montre parfois un peu plus lâche en défense. Idem pour Achraf Hakimi, dont les qualités en attaque sont indéniables (7 buts et 11 passes décisives avec l’Inter Milan en 2020-2021). Le latéral de 22 ans aurait également l’avantage de parfaitement connaître ce système après avoir joué ce rôle de piston droit en Serie A et même en Bundesliga lors de son passage au Borussia Dortmund.

Achraf Hakimi avec l'Inter Milan
Achraf Hakimi avec l'Inter Milan © Icon Sport

Un passage à trois défenseurs centraux règlerait aussi le problème de la concurrence entre Marquinhos, Presnel Kimpembe et Sergio Ramos. L’ancien capitaine emblématique du Real Madrid apporterait toute son expérience au duo déjà en place à Paris. Ce schéma permettrait aussi d’introduire Abdou Diallo, Thilo Kehrer et Timothée Pembélé dans la rotation.

Le passage à trois axiaux permettrait également au deux milieux, Marco Verratti et Georginio Wijnaldum de se projeter vers l’avant sans trop déséquilibrer l’équipe. Devant, Neymar évoluerait à nouveau en numéro dix en soutien de la doublette composée de Kylian Mbappé et Mauro Icardi. Angel Di Maria, Pablo Sarabia ou encore Julian Draxler se gissant dans le onze en fonction des blessures et états de forme des uns et des autres.

Le onze possible du PSG en 3-4-1-2:

Navas - Marquinhos, Ramos, Kimpembe - Hakimi, Verratti, Wijnaldum, Bernat - Neymar - Mbappé, Icardi

JGL