RMC Sport

PSG: l’étonnante raison pour laquelle Cavani n’a toujours pas prolongé

Edinson Cavani

Edinson Cavani - AFP

Censé prolonger avec le PSG depuis plusieurs mois, Edinson Cavani rechigne toujours. D’après L’Equipe, l’attaquant uruguayen serait échaudé par le tarif de certaines amendes qu’il pourrait encourir, ainsi que l’attitude de Patrick Kluivert.

Priorité du PSG en début de saison, la prolongation d’Edinson Cavani de deux saisons (soit jusqu’en 2020), n’est toujours pas signée. Loin de là même à en croire L’Equipe.

A lire aussi >> Barça-PSG: "Je veux toujours donner plus à l’équipe" assure Cavani

D’après le quotidien, l’attaquant uruguayen, qui marche sur l’eau cette saison (27 buts en 26 matches), et le club de la capitale ne trouvent pas de terrain d’entente sur un point en particulier : le tarif d’éventuelles amendes en cas d’écart.

Cavani OK pour les règles de vie mais…

Cavani, qui avait été mis à l’écart et à l’amende en janvier 2015 pour être rentré hors délai après ses congés en Uruguay, serait d’accord pour être sanctionné en cas de retard à son retour de vacances, à un entraînement, à un rassemblement ou s’il accorde des entretiens à la presse sans l’accord du club mais pas au montant demandé par le champion de France.

A lire aussi >> Barça-PSG: pour Cavani, le plan est simple

Kluivert responsable ?

Alors que Nasser Al-Khelaïfi avait lui-même relancé le dossier pour une signature planifiée entre fin 2016 et début 2017, c’est désormais Patrick Kluivert qui est en charge de boucler l’opération. Et la démarche du directeur du football au sein du club serait jugée infantilisante par le joueur.

A lire aussi >> Mercato: Le PSG discuterait avec Isco

L’agent de Cavani est reparti

Présent ces dernières en France pour finaliser le dossier, le représentant de l’ancien Napolitain est reparti en Uruguay la semaine dernière. Pas très rassurant même si Cavani réaffirmait le week-end dernier encore son envie de poursuivre l’aventure à Paris.

A lire aussi >> PSG: "Les critiques m’ont rendu plus fort", assure Cavani

dossier :

Edinson Cavani

Jérémy Bilinski