RMC Sport

PSG: les cambrioleurs du père de Marquinhos se sont trompés de maison

Selon Le Parisien, les malfrats ayant commis un home-jacking chez le père de Marquinhos pensaient viser la maison du défenseur brésilien, alors en train de disputer le match entre le PSG et Nantes, dimanche soir.

Ils pensaient certainement trouver une maison vide. Mais les cambrioleurs - qui étaient au moins deux - s’étant introduits sur la propriété du père de Marquinhos ont dû composer avec la présence de plusieurs hôtes. D'après les premières constatations des enquêteurs, ils se seraient trompés de maison, selon Le Parisien. L'hypothèse est que les cambrioleurs comptaient sur l’absence du défenseur brésilien, en train de disputer le match entre le PSG et Nantes (1-2), pour viser sa maison située à Chatou. Mais il y aurait eu méprise sur l’endroit en se rendant au domicile de son père, situé à proximité.

Ce dernier a prévenu la police vers 21h40 à qui il a expliqué avoir été surpris, dans le jardin, par les deux visiteurs qui l’ont poussé à l’intérieur. Il a alors reçu des coups au visage et au thorax, comme l’a confirmé une source policière à RMC Sport. Les malfaiteurs ont ensuite fouillé la maison en présence des deux filles du père de Marquinhos, âgées de 13 et 16 ans. Les trois personnes ont ensuite été séquestrées en étant enfermées dans un placard.

Les malfaiteurs sont repartis avec 2.000 euros en liquide et trois sacs, dont le contenu n’a pas encore été identifié. Le montant du butin pourrait se chiffrer en dizaines de milliers d’euros.

Di Maria également victime d'un cambriolage en présence de sa femme et ses filles

Le domicile d’Angel Di Maria a également reçu la visite de voleurs dimanche soir. Ceux-si sont entrés par une salle de sport située au sous-sol de la maison de l’attaquant argentin alors que sa femme et ses deux filles étaient présentes au rez-de-chaussée. Ils sont ensuite montés au deuxième étage en utilisant un ascenseur. La famille de l’ancien joueur du Real Madrid n’a pas croisé les cambrioleurs, avec qui elle n’a pas eu de contact. Mais la femme du joueur parisien a été extrêmement choquée par cette intrusion, six ans après avoir vécu un pareil scénario lors de leur passage à Manchester.

Le joueur a été remplacé à la 60e minute du match par Mauricio Pochettino, qui l’a averti des événements lors de sa sortie du terrain. L’entraîneur avait été alerté par Leonardo, directeur sportif du club. Di Maria et Marquinhos ajoutent leurs noms à la longue liste des joueurs parisiens victimes de tels agissements.

NC