RMC Sport

PSG: Neymar risque une grosse suspension après son exclusion contre Lille

Neymar est passé complètement à côté de son sujet lors de la défaite du PSG face à Lille, samedi, dans le choc de la 31e journée de Ligue 1 (0-1). Incapable de faire la différence balle au pied, la star brésilienne a perdu ses nerfs en se faisant exclure en fin de match. Avant de se chauffer avec Tiago Djalo dans le couloir. Il pourrait être suspendu plusieurs rencontres.

La saison de Neymar vire gentiment au fiasco. Il n’y a qu’à regarder l’historique de ses matchs pour s’en persuader. Entre ses blessures et ses coups de sang à répétition, la star du PSG cumule les périodes d’absence depuis l’été dernier. Avec une régularité assez accablante. Pour sa première titularisation en Ligue 1 depuis le 31 janvier, le n°10 brésilien avait l’occasion de se racheter contre Lille, samedi, lors du choc de la 31e journée. Mais il est passé complètement au travers sur la pelouse du Parc des Princes. Incapable de faire la différence balle au pied, le "Ney", en manque de rythme et d’inspiration, a gâché les rares opportunités qu’il a eues. A l’image de ses deux coups francs envoyés dans les nuages.

Il a dû être séparé par la sécurité

Et comme souvent lorsque le scénario ne tourne pas en sa faveur, l’artiste de 29 ans a fini par s’agacer. Benjamin André s'est chargé de le faire totalement sortir de son match. Face aux fautes et aux provocations, Neymar n’a pas su se maîtriser. Une fois de plus. Déjà averti, le buteur de la Seleçao s’est fait exclure dans le temps additionnel pour un mauvais geste sur Tiago Djalo. Alors que défenseur portugais venait de le faucher, le meneur de jeu parisien lui a donné un coup pour lui reprendre le ballon. Son adversaire a immédiatement plongé au sol en faisant mine de se tordre de douleur. Malgré cette mauvaise simulation, le geste de Neymar a logiquement été sanctionné d’un carton rouge.

Au lieu de se calmer, le joueur le plus cher de l’histoire du foot (222 millions d’euros) a continué à se chauffer avec Djalo dans le couloir menant aux vestiaires. En cherchant à en découdre physiquement avec lui. Dans une séquence diffusée par Canal +, les deux hommes ont même dû être séparés par le service d’ordre. Des images qui risquent de ne pas jouer en faveur de Neymar devant la commission de discipline de la LFP. L’ancien du Barça est d’ores et déjà suspendu pour le déplacement à Strasbourg le week-end prochain. Mais il pourrait également manquer d’autres rencontres de championnat.

Un statut de récidiviste

Tout dépendra du rapport des arbitres. Et de la manière dont ils ont qualifié son comportement. Pour une "tentative de coup", le barème de la FFF (appliqué par la LFP) prévoit quatre matchs de suspension. Une "bousculade volontaire" durant une rencontre est passible de cinq matchs. Un "acte de brutalité" peut coûter quatre matchs s’il a lieu sur le terrain et jusqu’à dix matchs en dehors. Un "comportement intimidant et menaçant" peut également accoucher de quatre à six matchs.

Le tout en sachant que Neymar est coutumier de ce genre de craquages depuis son arrivée en France à l’été 2017. Son statut de récidiviste pourrait alourdir la note. Tous ces éléments laissent redouter une grosse sanction pour le dribbleur parisien, qui sera tout de même présent pour affronter le Bayern Munich en quart de finale aller de Ligue des champions, mercredi à l’Allianz Arena (21h sur RMC Sport 1). De quoi compliquer les affaires de Paris, désormais 2e de Ligue 1, à 3 points de Lille. Avec Monaco et Lyon de plus en plus menaçants dans le rétro. Et une qualification pour la prochaine C1 encore loin d'être acquise.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport