RMC Sport

PSG-OM: Alvaro, très affecté, a "juré" aux supporters qu’il n’avait tenu "aucun propos raciste"

Infos RMC Sport - Alvaro Gonzalez, très ému et affecté depuis PSG-OM, a affirmé aux dirigeants et supporters marseillais qu’il n’avait jamais tenu de propos racistes envers Neymar. Les clubs cherchent à calmer certaines tensions, mais quelques épisodes de l’après match sont en train de laisser des traces.

Alvaro voulait le dire, les yeux dans les yeux, aux supporters marseillais. L’OM, qui cherche depuis le début de l’affaire à protéger son joueur, avait préféré attendre l’enchainement des matchs contre Saint-Etienne et Lille avant d’organiser cette rencontre. Elle s’est tenue lundi, au centre RLD.

Face aux leaders de groupes de supporters et en présence de plusieurs dirigeants marseillais, Alvaro a "juré", ce sont ses termes, qu’il n’avait jamais prononcé d’insultes racistes à l’encontre de Neymar. Et qu’il souhaiterait par-dessus tout avoir un tête-à-tête avec le Brésilien pour que Neymar reconnaisse qu’il ment, et qu’il n’a pas prononcé les termes racistes dont l’attaquant parisien l’accuse.

Alvaro prêt à quitter l’OM "s’il est un problème"

Ce face-à-face avec les fans de l’OM était important aux yeux du joueur, du club mais aussi des groupes de supporters marseillais, chez qui la lutte contre le racisme fait partie de leur identité. Selon nos informations, le défenseur espagnol de l’OM a tenu un discours très émouvant. Alvaro a promis qu’il n’était pas raciste, qu’il était au contraire très ouvert à chaque culture, qu’il n’avait jamais eu de problème de la sorte.

Bref, que ces soupçons étaient pour lui insupportables. Alvaro a même mis en jeu son poste et sa présence à l’OM: "Si vous ne me croyez pas, si je suis un problème, alors j’accepte de partir et de quitter l’OM sans la moindre indemnité", a-t-il affirmé en substance au Président de l’OM Jacques-Henri Eyraud.

En larmes face aux supporters marseillais

Alvaro a reconnu qu’il était très affecté par cet épisode. Que son moral était au summum lors de la première saison à Marseille, qu’il adorait cette ville et ce club, mais qu’il avait du mal à se remettre, mentalement, de cette polémique… Le défenseur a même reconnu avoir eu des difficultés à tenir son rang sur le terrain: Alvaro n’est pas dans son assiette et ses performances s’en ressentent, depuis PSG-OM. Un épisode récent a particulièrement chagriné, disons même enfoncé Alvaro.

Alors qu’il se baladait sur Marseille ces derniers jours, dans un cadre privé, l’Espagnol a été traité de raciste par un supporter de l’OM, qui portait le maillot du club. Cet événement l’a choqué. Alvaro sait aussi que sa famille et ses proches, en Espagne, vivent très mal la situation. Dans son pays et sur les réseaux sociaux, de nombreux reportages ou commentaires sont consacrés à cette affaire avec Neymar et les proches du défenseur olympien ressentent beaucoup de colère et un sentiment d’injustice à l’idée de voir Alvaro soupçonné de racisme. Lors de son discours, l’émotion s’est ressentie sur le visage d’Alvaro, au point de fondre en larmes face aux supporters.

Qui a fait fuiter le numéro de téléphone d’Alvaro?

Par ailleurs, l’OM affirme qu’une plainte a bien été déposée par Alvaro Gonzalez, pour menaces de mort à l’encontre du joueur et de ses proches. Ni le parquet de Marseille, ni celui de Paris, ni les sources policières contactées par RMC Sport n’ont confirmé ce dépôt de plainte, pour le moment. Quand cette plainte sera entre les mains de la justice, les investigations porteront notamment sur un point: comprendre comment le numéro de téléphone d’Alvaro Gonzalez a été divulgué sur les réseaux sociaux dans les heures qui ont suivi le match PSG / OM.

Des sources proches du vestiaire marseillais sont convaincues que Neymar a lui-même contacté des joueurs de Liga espagnole pour se procurer le numéro d’Alvaro, et se demandent donc si la fuite vient de là. La justice devra démêler le vrai du faux dans cet épisode. En tout cas, l’Espagnol a dû changer de numéro de téléphone depuis les faits.

La Ligue embarrassée, les clubs cherchent à apaiser certaines tensions

L’affaire Neymar / Alvaro a donc pris une tournure nauséabonde, renforcée ces derniers jours par une bataille d’experts en lecture labiale, qui donnent chacun leur version sur les propos racistes prononcés ou non par Alvaro envers Neymar, puis par Neymar envers Sakaï. Sans oublier les insultes à caractère homophobe que le Brésilien semble avoir proféré à l’encontre du défenseur marseillais. Ce sujet embarrasse grandement la commission de discipline et la Ligue de football professionnel en général qui, dans ses sanctions, ne veut pas faire de hiérarchie entre homophobie et racisme.

Le PSG et l’OM en sont conscients. Ces dernières heures, et dans un souci d’apaisement, les deux clubs ont cherché un moyen de calmer le jeu. L’idée d’une rencontre entre Neymar et Alvaro a été évoquée, pour atténuer l’image désastreuse que ce PSG OM est en train de donner à la Ligue 1. En attendant, chaque camp prépare son dossier et ses arguments. Neymar a été entendu ce mercredi par l’instructeur de la LFP, Alvaro le sera jeudi ou vendredi. Dans un communiqué publié ce mercredi soir, la commission de discipline de la Ligue indique que ce dossier Neymar-Alvaro sera examiné lors de sa réunion du 30 septembre.

Florent GERMAIN, à Marseille