RMC Sport

PSG-OM: "Fier d’être noir", Neymar s’explique sur l'incident avec Alvaro

Au lendemain d’un PSG-OM particulièrement chaud (0-1), Neymar a publié ce lundi un long texte pour revenir sur les incidents survenus au Parc des Princes. Le n°10 parisien réitère ses accusations de racisme contre Alvaro Gonzalez, tout en regrettant d’avoir mal réagi sur le terrain.

Il est toujours très remonté. Mais au lendemain du match perdu face à l’OM, dimanche au Parc des Princes (0-1), Neymar a choisi de poser des mots sur ses sentiments. Pour les exprimer publiquement. Dans un long message posté sur les réseaux sociaux, en portugais et anglais, la star du PSG revient sur les incidents survenus au Parc des Princes. En appuyant ses accusations de racisme contre Alvaro Gonzalez, tout en faisant son mea culpa après le mauvais geste qui lui a valu une exclusion en fin de rencontre.

"Nous avons demandé de l’aide aux arbitres, ils nous ont ignoré"

"Hier, j’étais révolté. J’ai été puni par un carton rouge parce que j’ai voulu frapper quelqu’un qui m’a offensé, explique Neymar. J’ai pensé que je ne pouvais pas partir sans faire quelque chose parce que j’ai réalisé que les arbitres ne feraient rien, qu’ils n’ont pas remarqué ou ignoré l’incident. Durant le match, je voulais répondre comme toujours, en jouant au football. Les faits montrent que je n’ai pas réussi. Je me suis révolté… Dans notre sport, les agressions, les insultes, le fait de jurer font partie du jeu, de l’adversité. Tu ne peux pas être affectueux. Je comprends en partie ce gars, tout ça fait partie du jeu. Mais le racisme et l’intolérance sont inacceptables."

"Je suis noir, fils de noir et petit-fils de noir aussi. Je suis fier et je ne me vois pas différent de quiconque, poursuit-il. Hier, je voulais que ceux en charge du match (arbitres, assistants) se positionnent de manière impartiale et comprennent qu’il n’y a plus de place pour une attitude préjudiciable. Montrer et voir tout ce qu’il s’est passé. Je suis attristé par le sentiment de haine qu’on peut provoquer quand on craque dans le feu de l’action. Aurais-je dû l’ignorer? Je ne sais pas encore… Aujourd’hui, la tête froide, je réponds oui. Mais en temps voulu, mes compagnons et moi avons demandé de l’aide aux arbitres et nous avons été ignorés."

"Tu sais ce que tu as dit"

Désormais, Neymar demande à ce qu’Alvaro Gonzalez soit sanctionné pour ses propos. Il faudra pour ça qu’ils soient prouvés, ce qui n’est pas encore le cas au lendemain du match. "Nous qui sommes impliqués dans le divertissement devons réfléchir. Une action a conduit à une réaction et ça a entraîné ce qu’il s’est passé. J’accepte ma sanction parce que j’aurais dû suivre la voie du football propre. J’espère, d’autre part, que celui qui a offensé sera également puni. Le racisme existe, ça existe, mais nous devons arrêter ça. Pas plus. Assez! Le gars était un imbécile et j’ai aussi agi comme un imbécile en me laissant impliquer là-dedans."

Conscient d’avoir perdu ses nerfs face à la provocation, l’international brésilien, exclu pour un coup donné à Alvaro Gonzalez, a reconnu avoir mal réagi. "Hier, j’ai perdu le match et j’ai manqué de sagesse, concède-t-il. Être au centre d’une telle situation ou ignorer un acte raciste n’aidera pas. Je le sais, mais pacifier ce ‘mouvement anti-raciste’ est notre obligation pour que les moins privilégiés puissent naturellement être défendus." Et de conclure en interpellant directement Alvaro: "Nous nous reverrons et ce sera avec ma façon de faire, jouer au football. Reste en paix! Reste en paix! Tu sais ce que tu as dit… Je sais ce que j’ai fait. Plus d’amour dans ce monde".

dossier :

Neymar

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur