RMC Sport

PSG-OM: la LFP s'explique sur l'affaire de racisme Neymar-Alvaro

La commission de discipline de la LFP a expliqué les raisons de l'ouverture d'une enquête concernant l'accusation de racisme portée par Neymar contre Alvaro Gonzalez.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel veut prendre le temps qu'il faut. Mercredi soir, l'instance a placé en instruction l'affaire des supposées injures racistes d'Alvaro Gonzalez envers Neymar lors de la première période du houleux match PSG-OM (0-1). "On n'a pas de date a donné", a fait savoir Sébastien Deneux, le président de la commission.

>> Abonnez-vous au pass RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

"On donnera un calendrier bientôt, a-t-il toutefois précisé. Nous allons affiner cela avec l'instructeur. Nous sommes une commission de discipline et on doit disposer d'éléments tangibles sur laquelle la commission doit investiguer. La Ligue a déjà pris ses responsabilités et le fera à nouveau". La Ligue dit vouloir "prendre le temps avec des éléments qui seront disséqués et seront soumis à chacun des deux clubs et aux joueurs pour faire la lumière".

Les images seront disséquées

Ce qui confirme que les images et les bandes sonores de la scène, fournies par Téléfoot et la version arabe de beIN Sports, seront étudiées de près. "On va continuer d'investiguer sur les images pour apprécier s'il y aura des sanctions disciplinaires", a d'ailleurs expliqué Sébastien Deneux.

Le président de la commission a précisé au passage que cette analyse pourrait sanctionner d'autres éléments si nécessaires, en référence aux éventuels propos homophobes tenus par Neymar pendant sa colère contre Alvaro Gonzalez. "Ce soir, on était saisi pour des propos à caractères racistes, éventuels et supposés, rien n'est prouvé il faut parler avec la plus grande prudence. Cela permettra à l'instruction de révéler. S'il y a d'autres éléments (des propos homophobes), les parties pourront s'exprimer et la commission fera son travail.On sait qu'il y a eu un échange de propos. Les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquer les joueurs. On va continuer d'investiguer sur les images pour apprécier s'il y aura des sanctions disciplinaires vis-à-vis d'un tel ou d'un tel. On n'a pas en l'état d'éléments précis et définitifs. C'est sans préjugés."

En attendant, que ce soit pour ce volet de l'affaire ou l'autre, l'instance considère pour le moment qu'il n'y a pas lieu de convoquer les deux joueurs.

dossier :

Neymar

JA