RMC Sport

PSG-Rennes: Di Maria brille, Paris rebondit mais remplit encore son infirmerie

Le PSG a déroulé face au Stade Rennais (3-0), ce samedi soir pour la 10e journée de Ligue 1. Angel Di Maria a marqué un doublé et offert un but à Moise Kean, auteur de l'ouverture du score. Mais le club de la capitale, déjà handicapé par plusieurs absences, a perdu plusieurs joueurs sur blessure.

À défaut d'être performant sur la scène européenne, le Paris Saint-Germain poursuit sa moisson de victoires en championnat. Mais déjà privé de Neymar, Kylian Mbappé ou encore Presnel Kimpembe, il continue aussi à perdre des joueurs. Ce samedi soir pour la 10e journée de Ligue 1, au Parc des Princes, le club de la capitale s'est imposé 3-0 face au Stade Rennais. Une huitième victoire consécutive qui survient trois jours après la défaite 2-1 à Leipzig en Ligue des champions.

Décevant, le Stade Rennais n'a donc pas su rebondir après le revers 3-0 contre Chelsea. Il s'agit de sa deuxième défaite de la saison en championnat, où il voit sa troisième place être menacée par l'OGC Nice. 

>> Abonnez-vous à l'offre groupée RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

Di Maria incontournable, Kean insatiable

Emmené par son capitaine Marquinhos de retour en défense centrale, le PSG s'est mis à l'abri sur ses deux premiers tirs cadrés. Aidé par une erreur de James Léa-Siliki devant sa surface, Angel Di Maria a pu délivrer une passe décisive à Moise Kean (11e). Indéboulonnable au poste d'avant-centre en attendant le retour à la compétition de Mauro Icardi, le jeune international italien a profité de l'attentisme de la défense rennaise pour marquer aisément son cinquième but de la saison (troisième en L1) en sept matchs.

Puis en deux passes tranchantes, la dernière partie des pieds d'Ander Herrera, le club de la capitale a fait le break avec un petit ballon piqué d'Angel Di Maria pour conclure (22e). Avec l'aide malheureuse de Damien Da Silva à la 73e minute, l'Argentin a ensuite dépassé Safet Susic à la huitième place du classement des meilleurs buteurs de l'histoire du club. Il en est désormais à 86 buts depuis son arrivée en 2015.

Gueye, Kehrer et Florenzi blessés

Il ne manque qu'un gardien pour composer un onze crédible avec l'infirmerie. En 45 minutes, Thomas Tuchel a perdu trois joueurs de plus: Idrissa Gueye, Thilo Kehrer et Alessandro Florenzi. Le premier a dû abandonner ses partenaires dès la 13e. Il souffre des ischios-jambiers de la cuisse gauche et pourrait être absent pour les deux prochaines semaines, selon Téléfoot. Le second, manifestement victime d'un problème musculaire alors qu'il est de retour de blessure depuis peu, a dû sortir à la 36e. Pour le latéral italien, remplacé à la mi-temps après avoir joué comme ailier droit à cause de l'hécatombe d'attaquants, Canal+ a évoqué une petite gêne musculaire.

Autant de pépins qui s'ajoutent aux huit absences que comptaient le club au coup d'envoi (Bernat, Kimpembe, Draxler, Verratti, Sarabia, Neymar, Mbappé, Icardi). Moise Kean est aussi à surveiller, car il a donné l'impression de boiter en sortant du terrain à l'heure de jeu.

La machine rennaise est grippée

Face à un PSG diminué par les absences et par le climat tendu en coulisses, le Stade Rennais avait clairement des chances de réaliser un joli coup au Parc des Princes. Mais toujours privée d'Eduardo Camavinga, l'équipe bretonne a rendu une copie très moyenne.

Manque de rythme, défaut de créativité, occasions nettes inexistantes, transitions défensives approximatives... Tout en faisant jeu égal dans la possession, Sehrou Guirassy et les siens n'ont pas vraiment mis en danger la défense parisienne, si ce n'est sur quelques coups de pied arrêtés. Les tirs n'ont pourtant pas manqué, mais seulement deux ont été cadrés. Décevant pour un candidat au podium et un qualifié en Ligue des champions. Sa forme du moment en championnat, une seule victoire en cinq matchs, confirme les difficultés actuelles.

JA