RMC Sport

PSG: Wanda Icardi répond à la polémique sur la photo publiée par Mauro Icardi

Wanda Icardi a pris la défense de son mari, Mauro, après la publication sur Instagram d’un message de très mauvais goût la concernant, cette semaine. Elle regrette une erreur de traduction.

Wanda Icardi vole au secours de son mari Mauro, attaquant du PSG. L’international argentin a provoqué une belle polémique cette semaine en publiant un message de très mauvais goût sur son compte Instagram. L’ancien joueur de l’Inter Milan a légendé de manière grossière une photo où il pose à côté de sa femme et de son chien: "mon chien et ma chienne" (mi perro y mi perra en espagnol). Wanda Nara, de son nom de jeune fille, avait d’ailleurs répondu à ce post avec un sourire et un message dubitatifs: "Comme c’est drôle…".

Quelques jours plus tard, elle s’est offusquée de l’ampleur prise par le message de son mari en dénonçant une erreur de traduction, lors d’une séance de questions-réponses avec ses followers.

"Il aime énormément les animaux"

"Il écrit en espagnol et n’est pas responsable des traductions dans d’autres langues, a-t-elle déclaré. Jamais - pour une personne comme Mauro - chien/chienne ne sera une insulte parce qu’il aime énormément les animaux. Certaines personnes très ridicules."
La réponse de Wanda Icardi au message polémique de son mari
La réponse de Wanda Icardi au message polémique de son mari © Capture

Le message n’a pas fait rire Instagram, qui l’a supprimé pour suspicion de "harcèlement". Cela a d’ailleurs bien amusé le joueur parisien, qui a partagé la nouvelle avec un emoji "mort de rire".

Instagram a supprimé le message d'Icardi
Instagram a supprimé le message d'Icardi © Capture

Très suivie (7,5 millions d’abonnés) et active sur Instagram, où elle poste de nombreuses photos d’elle mais aussi de ses enfants, Wanda Icardi avait fait l’objet d’une plainte en Italie l’été dernier. Une association de consommateurs avait reproché à la présentatrice TV d’avoir demandé à l’un de ses enfants de la photographier en petite tenue dans une position jugée inappropriée.

Le couple Icardi a régulièrement provoqué des grincements de dents du côté de l’Inter Milan, chez les dirigeants mais aussi les supporters, qui l’avaient pris en grippe en raison des mauvaises performances de l’attaquant et des exigences formulées par sa femme (qui gère ses intérêts) auprès du club. L’histoire s’était conclue en 2019 par un prêt avec option d’achat, levée par le PSG un an plus tard contre 50 millions d’euros.

NC