RMC Sport

Rabiot, la déclaration qui a rendu fou le PSG

Adrien Rabiot

Adrien Rabiot - AFP

Adrien Rabiot a encore une fois déclaré ce week-end qu’il demanderait à quitter le PSG lors du mercato d’hiver si son temps de jeu n’était pas conforme à ses attentes. Une sortie qui a passablement énervé Laurent Blanc et Nasser Al-Khelaïfi, qui ne comptent pas céder devant leur joueur de 20 ans.

Tout a commencé ce dimanche, avec les mots d’Adrien Rabiot dans une interview accordée à nos confrères de Téléfoot. « J’ai demandé au président d’être prêté si mon temps de jeu venait à baisser d’ici au mois de janvier, a dit Rabiot. Il ne pourra pas me le refuser car j’ai répondu présent. Il m’aime bien, ce sera mon cadeau de Noël ». La mère du milieu de terrain, qui est aussi sa conseillère, réclame un prêt en janvier prochain. Un discours surprenant de la part du joueur et de son entourage alors que Rabiot (21 ans) vient de prendre part aux sept derniers matches de Ligue 1, avec six titularisations.

Le staff ne comprend pas

Cette déclaration d’Adrien Rabiot, à 48 heures match contre le Shakhtar Donetsk et à une semaine du choc contre Lyon, a agacé le PSG. A commencer par l’entraîneur parisien Laurent Blanc. « Oui ça m’énerve, a avoué Blanc lundi en conférence de presse. Quand on signe un contrat de cinq ans, on doit respecter son club. J’arrête là, sinon je risque de m’énerver. » L’ancien défenseur international, abasourdi en découvrant les propos de son joueur, ne comprend pas sa sortie. Le staff lui a donné du temps de jeu ces dernières semaines et tout le monde reste décontenancé par le timing de cette sortie.

Al-Khelaïfi « vraiment blessé »

Un autre homme est très agacé : le président Nasser Al-Khelaïfi. Cette interview a vraiment énervé le boss qatari. « Il était en colère, confie une source proche de l’état-major parisien. Il apprécie Rabiot, c’est un joueur formé au club. Il y a de la déception mais pas forcément de surprise. On n’est pas surpris par l’immaturité de Rabiot. Son attitude a vraiment blessé le président, c’est décevant. C’est un manque de professionnalisme incroyable ».

Des sanctions sportives et financières ?

Des sanctions sportives et financières pourraient être prises à l’encontre du milieu de terrain. Le joueur n’a pas respecté la charte du club en donnant une interview sans l’accord du club et de son service de communication. Au sein du PSG, on n’entend pas céder face à ses caprices. « Il a moins de 100 matchs en Ligue 1 et se comporte comme une star pourrie gâtée. Mêmes des stars internationales ne se comportent pas comme ça au club », confie un proche du vestiaire.

Un départ inenvisageable cet hiver, possible cet été

Les dirigeants ne veulent pas vendre ou prêter le joueur pour l’instant. Au sein du club, on a l’impression de vivre un remake de la saison dernière, où Rabiot avait déjà fait part de son désir de partir, mais il ne se passera rien. Le message est clair : « Un prêt ou un transfert est inenvisageable en janvier ».

L’été prochain, ce sera sans doute diffèrent. Il reste actuellement quatre ans et demi de contrat au joueur, qui a prolongé en octobre dernier jusqu’en juin 2019. Il a une vraie valeur marchande et si un club se présente avec une somme importante, la réflexion sera menée au sein du club. « Notre patience a des limites », glissent certains membres du club. La rupture entre le PSG et le clan Rabiot n’est pas loin.

M.Bo