RMC Sport

Rachat de Bordeaux: potentiel repreneur, Stéphane Martin attend du neuf "courant juin"

Ancien président du club, Stéphane Martin porte un projet de rachat des Girondins de Bordeaux, après l'annonce du désengagement de King Street. Dans l'After Foot sur RMC ce jeudi,

La saison de Ligue 1 désormais terminée - et le maintien assuré - les Girondins de Bordeaux doivent trouver un repreneur, quelques semaines après l'annonce du désengagement de King Street. Parmi les projets présentés, celui de Stéphane Martin, ancien président du club entre 2017 et 2018, qui fait partie d'un groupe d'investisseurs sous l'égide de Pascal Rigo, entrepreneur local désormais installé aux Etats-Unis.

Stéphane Martin de retour à la présidence?

Invité de l'After Foot sur RMC ce jeudi, Stéphane Martin en dit plus sur le projet: "Aujourd'hui, il y a un processus d'éventuelle vente du club sur lequel je suis positionné avec d'éventuels repreneurs. Il n'y a rien de fait mais si ce projet venait à arriver au bout, les investisseurs me feraient confiance pour reprendre la présidence. Mais ce n'est pas encore fait. On a un projet solide, de qualité, qui assure la pérennité du club pour plusieurs années. Il y en a de moins bons (projets) mais il y en a peut-être de meilleurs aussi." Avec des réponses attendues "courant juin" pour y "voir plus clair, dans un sens ou un autre".

Des investisseurs "pas loin" du monde du sport

John Williams, conseiller sportif à Amiens, pourrait exercer le même rôle à Bordeaux si le projet venait à être accepté. Un dossier avec des fonds essentiellements américains. "Ce sont des gens qui ont intérêt à investir dans le football parce que leurs secteurs d'activité ne sont pas loin. Soit ils sont dans le sport américain, soit dans les médias, le divertissement en général... ce ne sont pas des gens dans une optique pure d'investissement financier ou qui sont dans d'autres domaines, insiste Stéphane Martin. Ce qui peut faire la différence en termes de stabilité, c'est le profil."

"Bordeaux reste un club historique qui, quoi qu'on en dise, reste bien organisé, avec une base très saine. On a beaucoup critiqué les Girondins mais il y a aussi une base très saine, reconnue dans le milieu, une qualité aussi dans la formation. Le nom de Bordeaux compte aussi", ajoute Stéphane Martin à propos de la volonté des investisseurs.

"Le duo Grimandi-Vieira n'est pas du tout dans le projet"

Il est revanche trop tôt pour avoir des noms: "Le duo Grimandi-Vieira n'est pas du tout dans le projet Bordeaux. Il est très prématuré de parler de noms quand on n'est que candidat, tempère l'ancien dirigeant bordelais. D'autre part, c'est très incorrect de le faire quand il y a des gens comme Alain Roche ou Jean-Louis Gasset qui sont déjà en place. La première chose, c'est qu'on soit choisis. Ensuite, la première des corrections est de parler avec les gens en place, particulièrement quand ceux-ci ont une telle histoire avec les Girondins."

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport