RMC Sport

Saint-Etienne – Nice: sifflets, chants, discussions… Après-match tendu pour les Verts

Giflés par l’OGC Nice devant son public (0-3), les Verts sont en pleine crise et bons derniers de Ligue 1. Après le coup de sifflet final, le public stéphanois n’a pas caché sa colère alors que le derby face à l’OL se profile.

Les supporters des Verts n’avaient jamais cessé d’encourager leurs joueurs jusqu’au but du K-O signé Andy Delort. Au terme d’une rencontre à sens unique face à Nice, Saint-Etienne s’est à nouveau incliné (0-3). La défaite de trop pour Geoffroy-Guichard, qui a tenu à exprimer sa colère à une semaine du derby face à Lyon.

Premier signe de rébellion: dans les dernières secondes de jeu, un fumigène a atterri à proximité de Walter Benitez. Sans conséquence, puisque le projectile a pu être écarté des limites du terrain et l’arbitre a mis fin au calvaire. La quasi-totalité de l’effectif stéphanois s’est ensuite rendu auprès des Magic Fans puis des Green Angels pour s'expliquer, avec Khazri, Boudebouz ou Kolodziejczak en tête.

"On veut une équipe digne de son public"

Les discussions auprès des représentants des supporters sont montées en tension, notamment devant les Green Angels, au fil des minutes qui se sont étirées. En parallèle, les ultras ont lancé des chants pour dénoncer les prestations de leurs joueurs, tout en réclamant la présence de leur entraîneur ("on veut Puel"). Des "vous êtes nuls", "on veut une équipe digne de son public", "Puel démission" sont notamment descendus des tribunes.

Au cœur de ces chaudes discussions, Mahdi Camara a ensuite expliqué ce qu'il s’est dit. "On arrive bientôt au derby, on déçoit beaucoup de personnes mais on est les premiers déçus de ne pas faire plaisir aux supporters, raconte-t-il au micro de Prime Vidéo. On leur a demandé de rester soudé, de remonter la pente ensemble. Ils sont conscients qu’on fait tout pour, ça se joue sur des petits détails". Et le milieu stéphanois ne s’est pas épanché au moment de livrer son analyse sur la rencontre du jour: "On a essayé d’être vaillants. Comme depuis le début de saison, c’est sur des erreurs qu’on prend des buts, le premier est pour moi. Ça fait ch***, on aimerait mieux".

"L’Étrat n’est pas un EHPAD, Romeyer dégage"

Auparavant, la fin de rencontre avait déjà été très compliquée pour les locaux, qui ont reçu des "olé" de leur propre public à chaque passe adverse réussie et des sifflets lorsque le ballon était en leur possession, alors que certains supporters avaient quittés l'enceinte dès le troisième but niçois. Des banderoles contre la direction ont également été déployées au cours du match: "l’Étrat n’est pas un EHPAD, Romeyer dégage !", "premier match à GG depuis 18 mois, toujours un de plus que Caïazzo !". Pour rappel, le président stéphanois réside aux Emirats et se déplace rarement à Geoffroy-Guichard.

C’est dans ce contexte tendu et avec trois petits points au compteur après 8 journées, pire total du club égalé, que l’ASSE recevra l’OL dimanche prochain dans un derby de tous les dangers. Les Verts devraient encore pouvoir bénéficier du soutien (et de la pression) de son public, d’autant plus que les supporters lyonnais ont été interdits de déplacement.

JAu avec CB et JD