RMC Sport

Saint-Etienne: sept joueurs positifs au coronavirus et absents contre l’OL

Claude Puel a fait vendredi un point sur les conséquences du coronavirus sur son effectif. L’entraîneur de l’ASSE a confirmé deux nouveaux cas positifs dans son groupe, portant à sept le nombre des absents pour derby prévu dimanche soir contre Lyon.

Guéri du coronavirus et testé négatif, Claude Puel pourra bien prendre place sur le banc stéphanois lors du derby prévu dimanche (21h) contre Lyon. Au niveau des mauvaises nouvelles, l’entraîneur de l’ASSE devra encore gérer un groupe largement amoindri à cause de la Covid-19. Face à la presse ce vendredi, le technicien a confirmé l’apparition de plusieurs nouveaux cas au sein de son effectif.

"Ça va mieux mais je ne pète pas la forme. J’ai été retesté négatif, a lancé Claude Puel cité par le journal Le Progrès. Il y a deux nouveaux positifs et un joueur négatif. Sept joueurs positifs seront non disponibles."

Puel:"Ne pas lâcher"

Claude Puel va récupérer plusieurs joueurs absent le week-end dernier lors de la défaite à Strasbourg (1-0) mais leur forme restera des plus incertaines après une telle pause. Malgré sept membre de l’effectif forfait à cause du coronavirus, le choc contre l’OL sera maintenu. A moins que trois nouveaux cas soient déclarés parmi les joueurs figurant sur la liste de 30 noms fournie à la LFP. Claude Puel compte bien tout faire pour prendre des points dans ce derby.

"On se projette sur ce derby, on s’est préparés cette semaine dès la première réunion avec les joueurs «valides», a encore indiqué le coach des Verts. J’aime voir mon groupe répondre présent dans ces conditions: ne pas lâcher, être entreprenant."

Seizième du classement avec seulement quatre longueurs d’avance sur la zone rouge, Saint-Etienne a besoin de points le derby pourrait donner l’occasion de décrocher un premier succès depuis mi-décembre. 

Du côté de l’OL, le derby aussi revêt un enjeu majeur. Pour Rudi Garcia et les siens, on veut gagner et se rapproche de la tête de la Ligue 1. Quitte à profiter de la situation sanitaire critique des Stéphanois.

JGL