RMC Sport

Tapie : "Le PSG a besoin d’un très, très grand manager"

Bernard Tapie

Bernard Tapie - AFP

Une semaine après l’hallucinante élimination du PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions par le Barça (6-1), Bernard Tapie livre quelques conseils via L’Equipe aux dirigeants du club de la capitale. Pour l’ancien président de l’OM, la direction sportive du champion de France doit être occupée par un très grand nom du football. Et pas simplement pour le recrutement.

Après l’élimination du PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions contre le Barça (6-1), Nasser Al-Khelaïfi a annoncé "des signaux forts l’été prochain". Dans les colonnes de L’Equipe, Bernard Tapie juge que le club de la capitale devra avant tout s’attacher les services de très grandes stars. Notamment au poste de manager. Alors que Deniz Aytekin a multiplié les décisions surprenantes en faveur des Blaugrana la semaine dernière, Tapie assure que les noms prestigieux jouent sur l’inconscient des arbitres.

A lire aussi >> Le PSG s'est plaint de l'arbitrage auprès de l'UEFA apres Barça-PSG

"Quand Cavani est bousculé dans la surface de réparation, ça ne se finit pas pareil que si c’est Messi"

"Les arbitres sont des hommes, passionnés de foot comme vous et moi, souvent depuis des dizaines d’années, commence Tapie. Ils se sont nourris par admiration des exploits de certains joueurs et de certains clubs. Tu es allemand, tu arbitres PSG-Barcelone. Eh bien le PSG, tu n’en as rien à faire. Rien. Le club qui t’a fait rêver, c’est le Barça, pas Paris. Quand Cavani est bousculé dans la surface de réparation, ça ne se finit pas pareil que si c’est Messi. Les dirigeants du PSG doivent se rendre compte de ça." 

"Les arbitres demandaient des autographes à Beckenbauer"

Tapie prend alors l’exemple du recrutement de Franz Beckenbauer dans le club phocéen après l’élimination de l’OM sur la fameuse main de Vata en demi-finale retour de Coupe d’Europe des clubs champions en avril 1990: "Après Benfica-OM, j’ai fait venir Franz Beckenbauer. Il a entraîné quelques mois et est devenu manager. C’était incroyable. Les arbitres lui demandaient des autographes sur le ballon du match. On a bénéficié de son incroyable notoriété. Les plus grands clubs favorisés, ça arrange les instances. Pour elles, c’est un peu la promesse de quarts, de demies et d’une finale exceptionnels."

A lire aussi >> Le Vestaire: le jour où Tapie a dit à Olmeta "c’est bon, j’ai vu les arbitres"

"Kluivert, il faut arrêter"

"Le PSG a besoin d’un très, très grand manager dont le nom signifie quelque chose, poursuit l’actuel patron du quotidien La Provence. Il a suffisamment d’argent pour se le payer. Patrick Kluivert (directeur du football au PSG depuis l'été dernier), il faut arrêter. Il vous a fait rêver? Pas moi. Kluivert, il ne m’a rien fait."

A lire aussi >> PSG: "Beaucoup de personnes ne veulent pas de moi ici", lance Kluivert

A lire aussi >> Gambardella : OM-PSG en demi-finales ?

JBi