RMC Sport

Ligue des champions: cruelle désillusion pour Monaco, éliminé en prolongation par le Shakhtar

Monaco n'a pas réussi à se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions ce mercredi après son match nul (2-2 après prolongation, défaite 1-0 à l'aller) contre le Shakhtar en barrage retour. Le club du Rocher, qui peut nourrir d'immenses regrets après avoir manqué de nombreuses occasions de but, est reversé en Ligue Europa.

Avant la rencontre, Niko Kovac avait promis: "Vous verrez l'ASM de la saison dernière." Ce mercredi, en barrage retour de Ligue des champions contre le Shakhtar, l'ASM a au moins stoppé sa série de défaites. Mais ce n'est rien comparé à la terrible désillusion de l'élimination d'une C1 que le club du Rocher, qui a concédé le nul 2-2 en prolongation (défaite 1-0 à l'aller), regardera à la télévision. Face au scénario du match, difficile de croire que la qualification pour la phase de groupes de la Ligue Europa pourra atténuer la douleur.

Les Monégasques, incisifs dès le début de la rencontre, avaient pourtant remis tous les compteurs à la zéro à la 18e minute, quand Kevin Volland, lancé côté gauche, a armé une lourde frappe dans la surface. La tentative de l'Allemand, repoussée par Andrij Pyatov plein axe, a bien été suivie par Wissam Ben Yedder, qui a surgi pour fusiller le portier du Chakhtar d'une volée du gauche et ouvrir le score (0-1). Le vétéran ukrainien (37 ans), remplaçant d'un Anatolii Trubin (20 ans) étincelant à l'aller mais blessé pour ce match couperet, cédait déjà.

Doublé de Ben Yedder en première période

Un peu moins de vingt minutes plus tard, Benoît Badiashile a bien cru doubler la mise, mais le défenseur monégasque voyait sa reprise sur un coup franc déposé par Aleksandr Golovin heurter le poteau ukrainien. Dans la foulée, une nouvelle offensive du club du Rocher a cette fois fait mouche. Après un déboulé côté gauche, Caio Henrique a donné un caviar à Wissam Ben Yedder, bien placé au second poteau pour s'offrir un doublé (0-2, 39').

Le contrat était déjà rempli pour un ASM alors virtuellement qualifé en C1, même si les hommes de Niko Kovac sont rentrés aux vestiaires avec quelques regrets nés d'un face à face manqué par Wissam Ben Yedder dans le temps additionnel de la première période. À la 45e+1, l'international français est en effet passé à côté d'un triplé express en piquant trop son ballon devant Andrij Pyatov, sorti à sa rencontre.

Monaco "victime" de la suppression de la règle du but à l'extérieur

D'autant que Monaco se savait encore plus en danger avec la suppression de la règle du but à l'extérieur, puisqu'il suffisait au Shakhtar d'inscrire un seul but pour envoyer tout le monde en prolongation. Après la pause, les Monégasques ont un peu plus subi, tout en restant redoutables sur transition.

À la 65e minute, c'est sur un ballon récupéré très haut que Wissam Ben Yedder avait un nouveau duel à négocier contre Andrij Pyatov. Mais l'attaquant monégasque a encore une fois manqué son petit ballon piqué et perdu son duel face à l'expérimenté portier du Chakhtar.

Et ce qui devait arriva... À force de gâcher trop d'occasions, Monaco s'est finalement fait punir sur la première frappe cadrée des Ukrainiens. À la 74e minute, Marlos était à la conclusion d'un très beau mouvement offensif des hommes de Roberto De Zerbi et n'a laissé aucune chance à Alexander Nübel en plaçant sa frappe dans le petit filet du gardien monégasque.

Volland maladroit

Malgré le coup dur consécutif à cette réduction du score, les Monégasques ont eu deux énormes cartouches pour tuer le match avant la prolongation. Seul devant le but après un centre venu de la droite, Kevin Volland, à bout portant, a d'abord été contré par un improbable retour de Marlon. Quelques secondes plus tard, l'Allemand, encore lui, s'est présenté seul dans un angle fermé face au portier ukrainien, qui a eu la main ferme pour repousser la frappe croisée du Monégasque et s'offrir une parade magnifique.

La qualification s'est donc jouée dans une prolongation irrespirable et fermée. Sur les 30 dernières minutes, les occasions se sont faites de plus en plus rares, même si l'omniprésent (et maladroit) Kevin Volland a continué de pécher dans le dernier geste en forçant trop une frappe dans la surface (104e).

Aguilar, un but casquette très cruel

En fin de match, la réussite a choisi son camp d'une manière assez cruelle pour l'AS Monaco. Sur un contre, Mykhaylo Mudryk a accélèré côté gauche pour centrer en retrait. La passe de l'Ukrainien, contré par Ruben Aguilar, s'est alors envolée dans les airs et a lobbé un Alexander Nübel impuissant devant une telle malchance. Le club de la Principauté ne s'en relèvera jamais...

Le RB Salzbourg et le Sheriff Tiraspol ont également été chercher leur qualifcation pour la Ligue des champions. Les Autrichiens, vainqueur 2-1 à l'aller, ont battu Brondby sur ce même score sur la pelouse du club danois. Victorieux 3-0 de la première manche à domicile, les surprenants Moldaves de Tiraspol ont quant à eux géré sur la pelouse du Dinamo Zagreb (0-0).

Felix Gabory Journaliste RMC Sport