RMC Sport

Ligue des champions: de Weah à Emery, les meilleurs souvenirs du PSG contre le Bayern

Le PSG affrontera le Bayern Munich lors des quarts de finale de Ligue des champions. Si le club allemand part favori, Paris ne manque pas d’arguments et a souvent brillé dans ces matchs face aux Bavarois, même s'il a été battu lors de la dernière finale.

Impossible de faire pire comme tirage. En héritant de l’ogre bavarois dès les quarts de finale de Ligue des champions, le PSG devra signer un véritable exploit pour battre le club allemand. Tenant du titre avec sa victoire au Final 8 face à Paris (1-0), le Bayern Munich part logiquement favori de cette double confrontation. Mais rien n’est impossible pour le PSG, après avoir éliminé le Barça au tour précédent. Et l'historique des confrontations donne quelques espoirs aux Parisiens.

"C’est compliqué. Tout le monde va dire que le Bayern est favori par rapport à la forme actuelle des deux équipes, a analysé Polo Breitner, spécialiste du foot allemand pour RMC Sport. Le PSG a un bilan historique positif face au Bayern. C’est l’une des bêtes noires du club munichois. C’est beaucoup plus complexe à jouer que ce que l’on va bien vouloir dire."

>> Bayern-PSG et toute la Ligue des champions sont à suivre sur RMC Sport

La merveille de Weah et le sans-faute du PSG

La première double opposition entre Paris et le Bayern remonte à 1994 lors de la phase de poules de la Ligue des champions. Un an après sa demi-finale en Coupe des Coupes, le PSG connait alors sa deuxième participation en C1.

Et quel parcours! Dès la première journée des groupes, Paris l’emporte face au Bayern (2-0) sur des buts de Daniel Bravo et George Weah. Mais c’est au match retour, pour une nouvelle victoire des Franciliens en Bavière (0-1), que le buteur africain marquera les esprits.

Trouvé dans l’axe à près de quarante mètres des buts allemands, le Libérien joue le une-deux avec Pascal Nouma puis slalome entre trois défenseurs du Bayern avant de placer une mine sous la barre d’Oliver Kahn.

Grâce à son succès en Allemagne, le PSG enchaîne un cinquième succès puis bouclera la phase de poules sur un fabuleux six sur six. Une performance restée inédite pour le club parisien. En 1995, Paris termine son épopée face à l’AC Milan en demi-finales de Ligue des champions, en s’offrant au passage une qualification face au Barça.

Quand Munich domine à la différence de buts

Toujours lors des poules de la Ligue des champions, cette fois en 1997-1998, le PSG s’est fait gifler face au Bayern. Corrigé à l’aller (5-1), Paris prend néanmoins une belle revanche lors du match retour au Parc des Princes (3-1). Insuffisant toutefois pour rejoindre les quarts de finale de la compétition en raison du format (six groupes) mis en place par l’UEFA. Seulement troisième meilleur deuxième, Paris en termine avec sa saison européenne.

Et les retrouvailles du PSG avec la Ligue des champions, lors de la campagne 2000-2001, sont aussi marquées par celles avec le Bayern. Là encore, Paris se montre impérial à domicile et l’emporte grâce à un but de Laurent Leroy (1-0). Mais le match retour se passe moins bien pour les Parisiens et Hasan Salihamidzic, désormais directeur sportif du Bayern, et le Brésilien Paulo Sergio mettent fin aux rêves du PSG d’accrocher la première place (2-0). En 2001, le club de la capitale se fait finalement sortir de la C1 lors de la deuxième phase de groupes et une terrible remontada face à la Corogne (défaite 4-3 après avoir mené 3-0).

Paris fait virer Ancelotti

Avant la finale douloureuse de 2020, Paris et le Bayern ont offert une superbe double confrontation lors de la saison 2017-2018… encore une fois lors des poules. Le PSG a alors pris le meilleur sur l’ensemble des deux matchs.

Dès la deuxième journée, le club francilien, alors entraîné par Unai Emery, signe une démonstration au Parc des Princes grâce à des buts de Dani Alves, Cavani et Neymar (3-0).

Au lendemain de cette correction, Carlo Ancelotti est viré du Bayern, en laissant l’intérim à Willy Sagnol puis à Jupp Heynckes. Mais cette année-là, Munich tient finalement sa revanche lors du match retour (3-1), où seul un but de Kylian Mbappé préserve la première place de la poule pour le PSG.

En neuf matchs, le club francilien s’est imposé donc à cinq reprises pour quatre défaites et aucun nul. Voilà qui promet un beau spectacle lors des deux prochaines affiches. En cas de qualification, le PSG défiera le vainqueur du duel entre Manchester City et le Borussia Dortmund pour d’éventuelles retrouvailles bouillantes.

JGL