RMC Sport

PSG: comment Neymar a vécu sa non-titularisation face au Real Madrid

Laissé par Thomas Tuchel sur le banc de touche au coup d'envoi de Real-PSG, mardi soir en Ligue des champions (2-2), Neymar a forcément été déçu en apprenant sa non-titularisation. Mais le Brésilien n'a jamais montré sa frustration tout au long de la journée, et a d'ailleurs quitté le stade après une chaleureuse discussion avec son coach.

"Quel footballeur n’est pas triste, agacé de ne pas démarrer un match au Bernabeu?" Interrogé mardi soir sur la non-titularisation de Neymar face au Real Madrid en Ligue des champions (2-2), Thomas Tuchel n'avait pas voulu trop s'épancher sur la réaction du Brésilien, laissant entendre que le joueur avait accepté son choix sans être plus mécontent, ni plus heureux qu'un autre. Mais les mots employés par l'Allemand résumaient assez bien l'état d'esprit de la star du PSG.

En fin de matinée, le technicien a pris le temps d’aller voir personnellement "Ney" pour lui expliquer sa décision. L’ancien coach du Borussia Dortmund confie alors à son joueur, en substance, qu’il est encore en manque de rythme, qu’il ne veut pas prendre de risque avec lui et qu’il sera l’homme qui fera basculer la rencontre et offrira la victoire à Paris. Neymar écoute son entraîneur, mais la déception est présente.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions

La journée s'est fini sur une chaleureuse discussion entre Tuchel et Neymar

Pourtant, tout au long de la journée, le Brésilien ne montre pas de signes de colère. Il reste très souriant et détendu, motivant d’ailleurs certains de ses coéquipiers avant la rencontre. Peu à peu, il prend conscience qu'au-delà de la belle affiche, ce Real-PSG est un match sans gros enjeu, où il y a plus de coups à prendre que de coups d’éclat à faire.

A son arrivée au stade, l’attaquant affiche toujours un sourire et blague même avec des membres du staff, avant de retrouver avec joie son compatriote Marcelo. Preuve d’une certaine sérénité, ou peut être d’une certaine maturité, Neymar ne veut pas gêner la préparation de ses coéquipiers pendant l’échauffement ou durant la causerie. Il reste détendu dans le vestiaire. A la mi-temps, Tuchel l'informe assez rapidement qu’il va entrer en jeu. Le Brésilien a dès lors accéléré son échauffement dans les coursives du stade avec un préparateur physique. Quelques dizaines de minutes plus tard, Neymar sera d’ailleurs à l’origine du deuxième but parisien. 

A la fin du match, une scène illustre bien la journée de Ney. En quittant le stade, l'ex-Barcelonais croise Tuchel. L’entraîneur parisien le prend alors dans ses bras, il l’enlace longuement et lui glisse quelques mots à l’oreille. Leur échange dure, avant que les deux hommes ne se disent au revoir. Tuchel, qui a su bâtir une relation de confiance importante avec son maître à jouer, rappelle à Neymar qu’il a participé à ce match nul, en étant à l'origine de l'égalisation. Le coach et son joueur rigolent avant de se séparer. Thomas Tuchel aura donc tout fait pour protéger son joueur malgré ce choix difficile, et il aura fait face à un Neymar concerné et réaliste quant à sa situation.

Mohamed Bouhafsi