RMC Sport

PSG: Rothen inquiet après la première du trio Messi-Neymar-Mbappé

Au lendemain du match nul entre le PSG et Bruges (1-1) lors de la première journée de Ligue des champions, Jérôme Rothen n’a pas caché son scepticisme après les grands débuts du trio parisien Mbappé-Neymar-Messi.

Il ne cache pas sa grande préoccupation. A la fois "inquiet" et "déçu", Jérôme Rothen n’a pas du tout été convaincu par les débuts du trio parisien Lionel Messi-Kylian Mbappé-Neymar, associés pour la première fois ensemble mercredi face au FC Bruges (1-1), en phase de groupes de la Ligue des champions. "Ce n’est pas anodin. Je mets en alerte les gens. J’attendais beaucoup mieux, tout ne peut pas être parfait. Mais ils se devaient de montrer un autre visage. J’ai été déçu de leur positionnement et de leur investissement, je n’ai quasiment rien vu dans leur complicité. Messi et Neymar ont un peu forcé pour se donner le ballon en oubliant par moments Mbappé. Ce n’est pas anodin ce qui s’est passé, il faut faire attention", a-t-il réagi ce jeudi dans son émission "Rothen s’enflamme" sur RMC.

>> Abonnez-vous pour regarder la Ligue des champions avec le pack Sport RMC Sport + beIN Sports

"Le PSG est devenu un club politique", selon Bodmer

Si tout n’est pas à jeter dans sa performance, et s’il faut lui laisser du temps pour trouver des repères, l’hydre à trois têtes du PSG aura du mal à tenir toutes ses promesses "s’il n’y a pas plus d’investissement dans le collectif". "Certains vont dire qu’ils ne sont pas prêts. Mais ça ne marchera pas comme ça. S’ils ne changent rien, ils peuvent être en danger. L’essentiel, c’est l’investissement. Comment ces joueurs se fondent dans le collectif ? S’ils ne veulent pas faire d’efforts, on ne peut pas jouer avec ces trois-là, avec trois joueurs qui s’en fichent quasiment de comment récupérer le ballon. Si tu mets huit joueurs focalisés sur le fait de bien défendre pour laisser deux joueurs devant, ça peut passer. C’est jouable mais il faut que les deux joueurs devant fassent de grosses différences. Mais mettre seulement sept joueurs défensifs, c’est se mettre en difficulté", a insisté Jérôme Rothen sur RMC.

Mais alors comment faire ? Pour Mathieu Bodmer, Mauricio Pochettino est en quelque sorte obligé de "faire jouer Messi, Neymar et Mbappé". "Je ne pense pas qu'il a le choix, a-t-il précisé. Le PSG est devenu un club politique. Ça vient d'au-dessus. Est-ce qu'en termes de charisme, il est à la hauteur de Zinédine Zidane ou Pep Guardiola ? Je pense que ces deux coachs sont peut-être capables de donner des conseils aux joueurs du PSG. Le problème des attaquants parisiens, c'est qu'ils sont au-dessus de l'institution vu les salaires qu'ils ont et vu la liberté qu'ils ont. Normalement, la qualité du PSG c'est d'avoir la possession. Quand tu as Messi et Neymar, tu es obligé d'avoir le ballon. Si tu ne fais que de la transition, les sept joueurs derrière vont mourir."

>> Les podcasts de l'émission "Rothen s'enflamme"

RR