RMC Sport

Real-PSG: les Madrilènes s’attendent-ils à perdre Ronaldo ?

Sous contrat avec le Real Madrid jusqu’en 2018, Cristiano Ronaldo suscite la convoitise toujours plus pressante de plusieurs clubs, dont le Paris Saint-Germain. A Madrid, on peine cependant à envisager la fin de l’ère CR7 à l’issue de la saison.

Cristiano Ronaldo au Paris Saint-Germain, « ce n’est plus un rêve, c’est une possibilité », comme le confiait une source interne à QSI à RMC Sport mi-octobre. Depuis plusieurs années, la question revient régulièrement dans les conversations madrilènes. Cristiano peut-il partir ? Le sens de l’histoire répond par l’affirmative. Même la légende Raul a un jour plié ses bagages. Mais lorsqu’il s’agit de savoir « quand », les avis se divisent. Depuis six ans à Madrid, le Portugais fêtera ses 31 ans en février prochain. Un âge loin d’être canonique dans le monde du foot. Mais un âge qui commence à peser.

Auteur d’un début de saison moins impressionnant que les années précédentes (tout de même 8 buts en 10 matches de Liga), le Portugais avance naturellement vers des temps moins fastes. Au Real, certains considèrent qu’il ne faut pas attendre au-delà de l’été prochain pour réaliser une juteuse opération financière. Le meilleur buteur de l’histoire du club a tout gagné avec le Real, dont la fameuse « Decima » en Ligue des Champions (2014). « Les supporters l’aiment, mais il avance dans l’âge. Il a tout gagné ici, c’est le bon moment », considère ainsi José Luis Migran, journaliste pour la radio nationale espagnole.

Benitez : « Fondamental, encore pour de longues années j’espère »

Ainsi va la vie des grands clubs. Une star s’en va. Une autre arrive. D’autant que les courtisans sont prêts à mettre beaucoup d’argent sur la table, à commencer par le PSG lancé dans sa quête de l’après-Zlatan, qui à l’été 2013 avait déjà tenté une approche concrète, bloquée par le fairplay financier. On parle également de Manchester United, auquel Ronaldo est resté très attaché, mais aussi d’une offre mirobolante d’une franchise de la MLS. Si la raison madrilène envisage donc le jackpot d’un départ dès 2016, le cœur ne semble pas si pressé.

Le coach Rafael Benitez a ainsi évoqué la question sans détour : « Personne ne peut dire ce qui va se passer à un horizon lointain. Cristiano sera fondamental pour nous demain, lors des prochains matches, et encore pour de longues années j’espère. » A Madrid, le scenario souhaité porterait ainsi davantage sur un départ du joueur en 2017. « Je n’y crois pas pour cet été et la plupart des supporters non plus, avance Alvaro Montero, journaliste pour Cuatro TV. Peut-être dans deux ans. Et dans ce cas, Paris est une possibilité. Le PSG a l’argent et le président Florentino Pérez entretient une bonne relation avec les dirigeants parisiens. » Dans tout cet amas d’hypothèses, reste une certitude. Cristiano Ronaldo sera bien le principal danger pour le PSG ce mardi soir, le regard fixé vers le 84e but de sa carrière en Ligue des Champions.

S.R