RMC Sport

Séville-Dortmund: avec un doublé, Haaland dicte sa loi aux Andalous

Avec un doublé et une passe décisive, Erling Haaland a fait très mal ce mercredi soir au Séville FC, battu 3-2 par le Borussia Dortmund en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Lancé par Suso, le club andalou est encore en vie dans cette confrontation grâce à un but tardif de Luuk de Jong.

Il était légitime de penser que les Andalous, invaincus depuis un mois et battus une seule fois sur leurs dix-neuf derniers matchs, étaient favoris face à cet adversaire sur courant alternatif depuis des mois. Seulement, croiser la route du BVB en Ligue des champions, c'est risquer d'être remis à sa place par le crack norvégien. C'est exactement ce qu'il s'est passé mercredi soir, dans ce huitième de finale aller sur la pelouse du stade Ramón-Sánchez-Pizjuán. Diabolique et clinique, Erling Haaland a été le protagoniste de la victoire 3-2 du Borussia Dortmund contre le Séville FC.

Les Sévillans avaient pourtant dégainé en premier. En dépit des premières phases de jeu très rythmées qui avaient déjà laissé entrevoir une supériorité de l'aversaire, les joueurs de Julen Lopetegui ont ouvert le score grâce à un petit numéro de soliste signé Suso (1-0, 7e). Aidé par une déviation malencontreuse de Mats Hummels, le milieu offensif espagnol de 27 ans a ainsi pu inscrire le premire but de sa carrière dans cette compétition.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Deux buts et une passe décisive en 24 minutes

Un peu plus de dix minutes après cet accroc, le cyborg a alors lancé les grands travaux. D'abord avec son excellent jeu dos au but et sa robustesse pour se défaire de trois adversaires et laisser le champ libre à Mahmoud Dahoud pour égaliser d'un missile sol-air (1-1, 19e). Puis en remontant le ballon sur une trentaine de mètres pour solliciter un une-deux avec Jadon Sancho et s'arracher pour porter le score à 2-1 du bout du pied (1-2, 27e). Il a parachevé son exceptionnelle première période en déclenchant un sprint à vitesse folle pour son gabarit, afin de conclure, d'un sang-froid extraorinaire, un contre rondement mené (1-3, 43e). Jules Koundé, dans une forme resplendissante ces derniers temps, n'a rien pu faire.

Erling Braut Haaland a donc délivré une passe décisive et marqué un doublé en moins d'une demi-heure, avant la pause. Il en est désormais à 18 buts en 13 matchs de Ligue des champions, depuis ses débuts à Salzbourg en 2019. Une performance qu'aucun autre joueur n'a su réaliser. Il n'a pourtant que 20 ans.

Grâce à De Jong, Séville reste dans le coup

Vu abattu sur son banc dans le dernier tiers du match, Julen Lopetegui a essayé de corriger le tir, avec un premier changement à la pause, puis un triple remplacement à l'heure de jeu. L'équipe blanquirroja n'a longtemps rien pu faire, si ce n'est avoir un peu plus le ballon. Heureusement pour elle, après un coup franc d'Óscar Rodríguez sur le cadre du gardien suisse Marwin Hitz (73e), c'est un autre coup de pied arrêté que Luuk de Jong est allé reprendre pour réduire l'écart et punir la grosse baisse de régime allemande dans la fin de match (2-3, 84e).

Grâce à ces trois buts loin de ses terres, le Borussia Dortmund d'Edin Terzić est fort logiquement le nouveau favori pour la qualification. Mais avec les huis clos, la notion de domicile-extérieur semble aujourd'hui bien moins déterminante. Surtout si le match retour du 9 mars ne se déroule finalement pas en Allemagne, à cause du coronavirus.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport