RMC Sport

Super League: la presse européenne en colère contre cette compétition

Pour l'ensemble ou presque des quotidiens nationaux et sportifs en Europe, le projet d'une Super League de football ne passe pas. Les 12 clubs dissidents sont pointés du doigt pour leur décision qui s'oppose à la traditionnelle Ligue des champions et aux championnats nationaux.

"Le football se casse". Quotidien madrilène, le journal As affiche une une sans équivoque ce mardi matin, après une journée très mouvementée pour le football européen. Ce dimanche soir, 12 clubs ont annoncé la création d'une Super League européenne. Bien que Florentino Perez, président du Real Madrid, soit devenu le président de cette nouvelle compétition, la presse espagnole partage son inquiétude après les dernières annonces.

>> La crise de la Super League en direct

"Clameur contre la Super League, titre Marca, autre quotidien espagnol de référence. Le Mundo Deportivo, journal catalan, met en avant de son côté la somme qui devrait être versée aux trois clubs espagnols qui participeront à cette Super League, à savoir 350 millions d'euros.

"Qui va craquer en premier", s'interroge le Daily Mail en Angleterre ce mardi matin et estime que Manchester City serait le plus susceptible de céder et de renoncer à ce projet. "Bannisez les six clubs de la Premier League, ils reviendront bientôt en rampant", lance le Telegraph dans une chronique. "Pouvons-nous avoir à nouveau notre football, s'il vous plaît monsieur?", demande simplement le Daily Star, évoquant une "honte" pour les six clubs anglais. The Sun parle d'un "affront au football européen".

"Arrêtez-les"

La presse italienne n'hésite pas à se montrer virulente. "Arrêtez-les" demande la Gazzetta dello Sport, quotidien sportif transalpin de référence. "Le mur contre douze clubs de la Super League", résume ainsi la Gazzetta, relayant la vague d'indignation qu'a suscitée l'annonce de la création de cette nouvelle compétition. Tuttosport est encore plus clair et lâche un simple "Non" en Une, barrant le terme de Super League.

Au Portugal, Record évoque la possibilité que Benfica intègre cette Super League européenne. Pour rappel, il y aurait 15 clubs permanents et 5 clubs invités chaque saison dans un système qui reste encore à définir clairement. Si le club ne s'annonce "pas favorable" à cette compétition, Benfica pourrait être l'une des 5 équipes invitées pour la première édition, ce qui serait "difficile à refuser" au vu des montants promis. A Bola pastiche un avis de recherche avec le logo des 12 clubs incriminés dans cette nouvelle compétition, tout en faisant une référence cinématographique au film The Dirty Dozen (traduit en Les Douze Salopars en VF).

En Allemagne, où aucun club ne figure dans cette ligue privée pour l'heure, le magazine Kicker met en avant ce qui ressemble à un "scénario d'horreur". Le Bayern Munich et le Borussia Dortmund auraient refusé de prendre part à cette compétition, une décision saluée unanimement. La Frankfurter Allgemeine Zeitung parle d'un "crime contre le football", résumant assez bien la pensée globale dans l'ensemble des médias européens ce mardi.

dossier :

La Super League

GL