RMC Sport

Super League: Le Graët veut trouver "une formule pour que cela n'aille pas au bout"

Invité à réagir sur le projet de Super League par L'Équipe, le président de la FFF, Noël Le Graët, a clairement fait part de son désaccord avec la compétition, confiant qu'il fallait "trouver une formule pour que cela n'aille pas au bout."

Les acteurs du monde du football continuent, tout à tour, d'afficher leur désaccord avec le projet de Super League. Invité à réagir sur ce projet lancé par les 12 clubs dissidents par L'Équipe, le président de la FFF, Noël Le Graët, a clairement pris position contre la nouvelle compétition européenne.

>> La crise de la Super League en direct

"C'est proprement scandaleux. (...) Cela ne peut pas rester impuni s'ils persistent sur cette voie qui ne me paraît pas réaliste. Ils seront sûrement sanctionnés, même si dans un premier temps, il faut se donner encore une chance de paix."

Fraîchement reconduit pour un quatrième mandat à tête de la Fédération française de football, Noël Le Graët estime qu'il faut "trouver une formule pour que cela n'aille pas au bout."

Il se réjouit de ne voir aucun club français n'y participer

Le président de la FFF a tenu à afficher son soutien public aux présidents du PSG et de l'Olympique Lyonnais, Nasser Al-Khelaïfi et Jean-Michel Aulas. Le dirigeant français appelle à des sanctions pour les clubs participants si jamais le projet venait à se concrétiser: "Cela ne peut pas rester impuni s'ils persistent sur cette voie qui ne me paraît pas réaliste. Ils seront sûrement sanctionnés, même si dans un premier temps, il faut se donner encore une chance de paix."

dossier :

La Super League

Luca Demange