RMC Sport

Neymar accusé de viol: comment l'enquête va se dérouler

Accusé d’agression sexuelle par une femme brésilienne, l’attaquant du PSG et du Brésil, Neymar, est désormais dans le viseur de la justice. Après la plainte pour viol déposée à Sao Paulo, le Parisien, qui clame son innocence, sera l’objet d’une enquête pour cette affaire qui s’est déroulée mi-mai dans un hôtel à Paris. Il devra aussi s’expliquer après avoir dévoilé des photos intimes de la plaignante pour se défendre.

Neymar dans la tourmente. Alors qu’il a rejoint la Seleçao pour préparer la Copa America avec le Brésil, le numéro 10 du PSG est confronté à une affaire de viol. Vendredi au commissariat de Sao Paulo, une femme dont le nom n’a pas filtré, a déposé une plainte contre le Parisien pour agression sexuelle. Les faits présumés se seraient déroulés le 15 mai dans un hôtel parisien, près de l'Arc de Triomphe. Le joueur, lui, dément en bloc ces accusations évoquant un rapport consenti avec cette femme. Après avoir clamé son innocence et avoir dit être tombé dans "un piège" dans un long message vidéo posté samedi sur Instagram, le Brésilien n’échappera pas une enquête. Pour le moment, c'est un dossier parole contre parole. Mais la police brésilienne pourrait mener des investigations plus poussées, notamment à Paris, là où la plaignante accuse Neymar de l'avoir violée.

La justice française peut se saisir de l’affaire

La justice française pourrait donc être sollicitée à travers l'entraide pénale internationale. Les autorités judiciaires brésiliennes peuvent demander à la France des éléments matériels comme les images de vidéosurveillance de l'hôtel. La plainte peut être également transférée à Paris pour une question de compétence territoriale. Là où les faits sont dénoncés et où l'auteur présumé réside, de même que d'éventuels témoins.

Dimanche matin, la police civile brésilienne s’est rendue au camp d’entraînement de la Seleçao dans le but d’entendre Neymar. Mais la star qui bénéficiait d’un jour de congé samedi n’était pas encore revenue.

Neymar inquiété aussi pour son message Instragram

"Ney" pourrait aussi être inquiété pour une autre affaire, directement liée à celle du viol. Car depuis la publication de sa défense dans un long message vidéo sur Instagram, c'est désormais sur deux volets que Neymar pourrait être entendu. Outre les accusations de viol, le joueur du PSG devra sans doute devoir se justifier sur la divulgation de photos intimes de la plaignante qu’il a reçu sur sa messagerie WhatsApp. Des clichés, en plus des échanges de messages, qu’il a fait défiler face camera pour se disculper. Sauf que la publications de photos aussi intimes sans le consentement de la jeune femme, constitue un crime passible d'une peine de cinq ans de prison.

dossier :

Neymar

AB