RMC Sport

Arsenal: trio de feu avec Pépé mais défense fragile, la difficile équation d'Emery

Unai Emery.

Unai Emery. - AFP

Avec l'arrivée de Nicolas Pépé chez les Gunners, Arsenal vient densifier un secteur offensif flamboyant. Mais des interrogations demeurent sur l'équilibre de la future équipe d'Unai Emery, alors que les fragilités défensives du club londonien ont été régulièrement pointées du doigt la saison passée.

Arsenal vient, mine de rien, de frapper un grand coup sur le marché des transferts. En faisant voler en éclats l'enveloppe budgétaire - dans un premier temps évaluée autour de 50 millions d'euros hors vente au début de l'été - pour recruter ce jeudi Nicolas Pépé (80 millions d'euros hors bonus), les Gunners ont montré leur volonté de peser dans les débats. Pas au point de s'inviter dans la course au titre comme l'avait confié Unai Emery. Mais en tout cas, le technicien espagnol tient là un joueur capable "d'améliorer son effectif", comme il aime à le rappeler lorsqu'il est interrogé sur le mercato en conférence de presse.

Quel dispositif tactique devant?

L'ancien coach du PSG voulait des ailes offensives, avec des joueurs capables d'apporter le danger sur les côtés mais aussi de permuter et conclure les occasions. Le trio Aubameyang - Lacazette - Pépé s'inscrit dans cette veine. Reste à voir le dispositif tactique que va privilégier Emery, à une pointe (comme la saison dernière) ou deux (choix plus rare). Reste aussi à savoir quelle utilisation sera faite des Mkitharyan, Nelson, Nketiah, Iwobi ou de la première recrue estivale, la pépite d'Ituano Gabriel Martinelli. Sans oublier Mesut Özil, qui pourrait tout aussi bien voir la position de numéro 10 derrière l'attaquant supprimée au profit d'un système plus équilibré.

Au milieu, les clés du camion à Xhaka?

L'équilibre c'est d'ailleurs la question centrale qui doit trotter dans l'esprit d'Unai Emery. Comment arriver à maintenir un trio offensif supersonique avec un travail défensif cohérent? Au milieu, si les Gunners ont perdu Ramsey, le prêt de Ceballos en provenance du Real Madrid va venir compenser un peu cette perte. Granit Xhaka, en passe de devenir capitaine à la place de Koscielny, devrait figurer comme titulaire dans l'entrejeu. Si son entente avec Lucas Torreira n'a pas sauté aux yeux la saison passée, le petit Uruguayen devrait aussi être incontournable. Matteo Guendouzi va avoir pas mal de temps de jeu, Elneny devrait figurer dans la rotation de même que le jeune Joe Willock. Autant de profils cohérents mais pas forcément encore établis en Premier League.

Un secteur défensif naufragé

Autant le dire tout de suite, le plus gros du chantier se trouve en défense. Le départ probable de Koscielny ne vient pas arranger les choses pour les Gunners. Un coup dur pour Arsenal qui s'apprête à perdre son meilleur défenseur. Et jusqu'à présent personne ne l'a remplacé numériquement en défense centrale. La paire Sokratis - Mustafi a montré toutes ses limites l'an passé. L'Allemand serait lui aussi en passe de quitter le club en cas de belle offre. Reste à trouver de nouveaux éléments dans un secteur décimé. Calum Chambers a fait une belle saison avec Fulham en prêt la saison dernière, mais il évoluait au milieu. Dinos Mavropanos n'a pas encore les épaules d'un titulaire et Rob Holding doit encore prouver sa valeur. Si Rugani (Juventus) est évoqué, pas sûr que cela vienne compenser le tout. La possible arrivée de Tierney (Celtic) au poste de latéral gauche ne résout rien non plus, hormis si Nacho Monreal bascule dans l'axe. Quoi qu'il en soit Unai Emery devra faire l'équilibriste pour maintenir son équipe à flots, malgré tout.

CP