RMC Sport

Un ancien de Chelsea raconte la méthode "très usante" de Mourinho

Invité de Luis Attaque sur RMC, Demba Ba est revenu sur la fin de la collaboration entre José Mourinho et Chelsea. Pour l’ancien attaquant des Blues, cette issue n’est pas surprenante tant le mode de management du Portugais est usant pour ses joueurs.

La fracture était trop profonde. Chelsea a annoncé ce jeudi le départ de José Mourinho « par consentement mutuel ». Une conséquence des mauvais résultats de la première partie de saison (16e de Premier League), mais aussi des relations difficiles entre le Portugais et ses joueurs. Pour Demba Ba, qui l’a côtoyé chez les Blues en 2013-2014, cette fin était inéluctable. « On l’a vu par le passé. Pour José, faire trois années dans un même club, c’est extrêmement rare et ça s’est confirmé une fois de plus, a souligné le Sénégalais dans Luis Attaque sur RMC. C’est très fatigant, très usant, parce qu’il demande énormément. »

« Il veut essayer de pousser ses joueurs à bout pour savoir ce qu’ils ont, a poursuivi l’attaquant du Shanghai Shenhua. C’est aussi une de ses méthodes pour fonctionner. Ce n’est pas quelqu’un qui est là pour donner confiance aux joueurs, il est là pour tirer ce qu’il a à tirer des joueurs. Et si un joueur est en manque de confiance, ce n’est pas lui qui va lui redonner. Il va s’appuyer sur quelqu’un d’autre qui a la confiance. Si tu n’as pas confiance, tout ce qu’il va faire, c’est te mettre sur le banc. »

« On dirait, mais ce n’est sans doute pas le cas, qu’il tire la gueule »

Pour Demba Ba, les rapports parfois conflictuels entre Mourinho et ses joueurs sont uniquement dus à la volonté de gagner à tout prix du désormais ex-coach de Chelsea. « Les seules périodes où c’était tendu, c’est quand on perdait, a expliqué l’ancien attaquant de Newcastle. Donc je pense que si dans le vestiaire de Chelsea, ça a été tendu ces derniers mois, c’est parce qu’il n’y avait pas de résultat. » 

« C’est quelqu’un qui aime gagner et quand il perd, on dirait que le ciel lui est tombé sur la tête, a ajouté Demba Ba. Tant qu’il n’y a pas une autre victoire, c’est un peu compliqué parce qu’il est énervé. On dirait, mais ce n’est sans doute pas le cas, qu’il tire la gueule. C’est parce que c’est un gagneur. Quand il perd, ça lui fait du mal. Il est bon, il l’a prouvé, il a gagné énormément de titres. Après, on aime ou on n’aime pas, il ne laisse pas indifférent. Je parle de l’entraîneur, pas de l’homme. »