RMC Sport

Ribéry va poursuivre CNN et réclame 1,5 M$ de dommages et intérêts

Franck Ribéry

Franck Ribéry - AFP

Comme le révélait RMC Sport le 6 novembre dernier, Franck Ribéry conteste auprès de CNN la publication d’une photo de lui illustrant un article faisant état du décès d’une femme dans un caisson de cryothérapie. Sans réponse de la chaîne américaine, la star du Bayern va l'assigner en justice sous huitaine afin d'obtenir un minimum d'1,5 millions de dollars (1,4 M€) de dommages et intérêts.

L’article n’est pas passé. Publié le 28 octobre dernier sur le site de la chaine d’information en continu américaine CNN, « Woman found frozen to death in cryotherapy chamber ; health trend into question » a vite irrité Franck Ribéry et ses proches. La raison du courroux de l’international français ? La photo illustrant cet article, qui relate le décès d’une femme liée à la pratique de la cryothérapie, n’est autre qu’un cliché de… Ribéry lui-même… dans un caisson de cryothérapie !

Une lettre de mise en demeure

« Monsieur Franck RIBERY, joueur de football professionnel de renommée internationale et ancien membre de l’équipe de France, n’a jamais donné son autorisation et son consentement à l’utilisation de cette photo et donc de son image associée à cette parution, indique son avocat, Maitre Carlo Alberto Brusa, dans une lettre de mise en demeure préalable à contentieux directement adressé au président de CNN, Jeff Zucker. Votre article a été repris par l’ensemble des médias français, qui, eux-mêmes, se sont étonnés et émus de l’utilisation d’une telle photo pour illustrer votre reportage. Cette association illégale, en totale violation des droits sur les attributs de la personnalité et du droit à l’image, est une faute qui engage votre responsabilité et qui vous oblige ainsi à réparer l’ensemble des préjudices subis par Monsieur Franck RIBERY et sa famille à la suite de cette parution morbide et les réactions qu’elle a engendrées auprès de public.

Le clan Ribéry prêt à engager des poursuites civiles et pénales

Monsieur Franck RIBERY et sa famille m’ont ainsi donné mandat pour saisir la justice française afin de voir réparer les dommages subis dont le montant ne serait être inférieur à la somme d’un million cinq cent mille dollars US (environ 1,4M€, ndlr) », précise Maitre Carlo Alberto Brusa, qui n’exclut pas de donner plus d’écho à cette affaire, si jamais cette tentative de conciliation échouait ou restait sans réponse. « A défaut de retour sous quinzaine, je retrouverai ma liberté d’action judiciaire tant sur un plan civil que pénal », confirme l’intéressé en fin de lettre.

Assignation en justice sous huit jours

CNN n'ayant pas donné suite, Ribéry et son camp ont donc décidé de passer la vitesse supérieure et d'assigner sous huitaine la chaîne américaine afin d'obtenir de conséquents dommages et intérêts. le bras de fer est engagé.

dossier :

Franck Ribéry