RMC Sport

Juventus: la présence de Ronaldo aurait desservi l'équipe, selon un cadre du vestiaire

Dans un entretien à la presse britannique, le défenseur de la Juventus Leonardo Bonucci explique comment les joueurs turinois, ces dernières saisons, sont tombés dans la facilité à cause de Cristiano Ronaldo, dont ils attendaient sans cesse des exploits.

Depuis son retour à Manchester United cet été, pas une semaine ne passe sans une nouvelle histoire illustrant l'apport de Cristiano Ronaldo chez les Red Devils, que ce soit dans sa manière de motiver les troupes ou de donner l'exemple... en ne prenant pas de dessert à la cantine.

Mais sur le long terme, la présence du quintuple Ballon d'or dans un vestiaire peut également "desservir" l'équipe, de manière indirecte. C'est du moins la théorie de Leonardo Bonucci, défenseur de la Juventus. L'international italien, qui a passé trois saisons pleines avec CR7 à Turin, a constaté qu'au fil des mois ses partenaires sont tombés dans la facilité à cause - et bien malgré lui - du Portugais.

"Inconsciemment, les joueurs ont commencé à penser que sa seule présence suffisait pour gagner des matchs"

"Il y avait cette idée qu'un joueur, peut-être le meilleur au monde, pouvait garantir la victoire de la Juventus, explique Bonucci dans un entretien à The Athletic. La présence de Cristiano a eu une grande influence sur nous. Le simple fait de s'entraîner avec lui nous a donné quelque chose de plus, mais inconsciemment, les joueurs ont commencé à penser que sa seule présence suffisait pour gagner des matchs... Nous avons commencé à faire un peu moins dans le travail quotidien, dans l'humilité, le sacrifice, et l'envie d'être là pour votre coéquipier jour après jour. Au cours des dernières années, je pense que cela s'est remarqué."

Notamment la saison dernière, un exercice difficile pour la Juve, qui a tout de même réussi à sauver les meubles dans la dernière ligne droite. "Nous avons terminé quatrièmes de Serie A et remporté la Coupe parce que nous sommes redevenus une équipe, assure Bonucci. Si vous aviez jeté un morceau de bois dans le vestiaire avant ces derniers matchs, il aurait pris feu tant l'électricité le traversait. Nous avons manqué quelque chose. Peut-être qu'il était acquis que si nous donnions le ballon à Cristiano, il nous ferait gagner le match. Mais Cristiano avait autant besoin de l'équipe que nous avions besoin de lui."

Rappelons tout de même que le départ du Portugais n'a pas résolu tous les problèmes de la Vieille Dame, qui ne pointe aujourd'hui qu'à la 10e place de Serie A après six journées. Mais la Juve aura ce mercredi soir l'occasion de signer un deuxième succès de rang en Ligue des champions, avec la réception de Chelsea.

C.C.