RMC Sport

Mercato: Ces joueurs que tout le monde voyait partir... et qui n’ont toujours pas bougé

Plusieurs épineux dossiers pourraient se refermer d’ici la fin du mercato estival, le 2 septembre. Si Alexis Sanchez devrait bien rejoindre l’Inter ce mercredi, certains grands noms du football européen n’ont pas eu la chance du Chilien et espèrent toujours un transfert dernière minute.

Les supporters du FC Barcelone et du PSG restent suspendus aux dernières évolutions du feuilleton Neymar. Idem pour ceux de Manchester United et du Real Madrid dans le dossier Paul Pogba. Ce mercredi, les fans mancuniens auront au moins eu le plaisir de voir le flop Alexis Sanchez plier bagages et s’envoler vers l’Italie, où l’Inter lui a offert une porte de sortie. Si le Chilien a trouvé preneur dans la dernière semaine du mercato, d’autres joueurs devenus indésirables ou ayant grandement animé les rumeurs pendant l’été sont restés à quai.

Rakitic, James et Bale… des monnaies d’échange sans vraie valeur?

Qu’il est difficile de quitter une équipe comme le Real Madrid ou le Barça… même quand ces deux clubs cherchent à tout prix à se débarrasser de vous. Voilà la situation vécue cet été par Ivan Rakitic chez les Blaugranas ou le duo James-Bale chez au sein de l’effectif merengue. Le Croate, soucieux de gagner du temps de jeu, aurait bien envisagé un départ lors du mercato mais pas de n’importe quelle manière. Problème, la direction catalane a surtout vu en lui une solution pour récupérer Neymar.

Ivan Rakitic et Gareth Bale, deux indésirables du Barça et du Real
Ivan Rakitic et Gareth Bale, deux indésirables du Barça et du Real © AFP

Du côté de la capitale espagnole, Zinedine Zidane a rapidement indiqué le chemin de la sortie à Gareth Bale. Décidé à faire son trou à Madrid, l’international gallois a snobé les millions chinois pour le sportif. Egalement proposée au PSG dans l’hypothèse d’un transfert de Neymar, l’ancienne star de Tottenham n’a pas paru vraiment emballée par le projet des Franciliens.

Pas plus que James Rodriguez, de retour en Espagne après deux ans de prêt au Bayern. Les Munichois ayant décidé de ne pas lever l’option d’achat pour le Colombien, l’ex de Monaco a suscité beaucoup d’intérêt cet été. Annoncé à Paris (encore!) ou même à l’Atlético, le milieu offensif de 28 ans intéresse encore le Napoli de Carlo Ancelotti. Sa blessure au mollet droit et son absence pour deux à trois semaines pourraient poser un souci au moment de finaliser un éventuel départ vers la Serie A.

Koulibaly, l’Angleterre n’a pas sorti le chéquier

En cas de transfert à Naples, James Rodriguez risquerait bien d’y retrouver Kalidou Koulibaly. Victime d’injures racistes la saison passée, le roc sénégalais semblait avoir fait le tour de la question en Italie. Evoqué dans la plupart des grosses écuries européennes, le défenseur de 28 ans a bien failli rejoindre la Premier League. Liverpool a longtemps semblé sous le charme et Jürgen Klopp aurait certainement apprécié une charnière Koulibaly-Van Dijk. Les Reds n’ont finalement que très peu investi (environ deux millions) et le natif de Saint-Dié-des-Vosges a vu une première porte se refermer.

Deuxième mastodonte de Premier League qui s’était porté acquéreur pour Koulibaly, Manchester United a préféré jouer la carte "made in England". Plutôt que de casser la tirelire pour le Sénégalais, les Red Devils ont fait de l’Anglais Harry Maguire le défenseur le plus cher de l’histoire pour près de 93 millions d’euros. Sauf surprise Kalidou Koulibaly, lui, devra encore attendre avant de tourner sa tranche de vie napolitaine.

Milinkovic-Savic parti pour prolonger

Cela fait déjà deux étés que Sergej Milinkovic-Savic fait les choux gras de la presse. Le Serbe est souvent présenté comme le renouveau de Manchester United, le futur métronome du PSG ou tout simplement comme la nouvelle addition au sein de l’effectif pléthorique de la Juventus. Mais face à l’intransigeance des dirigeants romains, le milieu de 24 ans n’a toujours pas quitté la Lazio.

Auteur d’une saison en demi-teinte en 2018-19 avec seulement sept buts et trois passes décisives en 41 rencontres toutes compétions confondues, l’ancien de Genk reste valorisé à près de 80 millions d‘euros par la direction. Un prix qui a découragé ses courtisans et qui pourrait, comme le suggèrent les médias italiens depuis quelques jours, prolonger son contrat chez les Laziales jusqu’en en 2024. Avant de connaître un nouvel été mouvementé en 2020?

Eriksen, en route pour un spleen londonien

"Nous avons un groupe qui n'est toujours pas fixe pour différentes raisons, et différentes situations personnelles...", a pesté Mauricio Pochettino après la défaite de son équipe de Tottenham ce dimanche contre Newcastle (0-1). L’entraîneur argentin des Spurs ne digèrent pas de voir le mercato clôturé pour les clubs anglais mais pas pour le reste de l’Europe.

Pire, les Londoniens craignent toujours de perdre leur créateur en chef, Christian Eriksen. En fin de contrat à la fin de la saison, le Danois pourra négocier librement avec une nouvelle équipe dès le mois de janvier. Pourtant, il pourrait quitter la Premier League d’ici le 2 septembre.

Christian Eriksen semble décidé à quitter les Spurs cet été
Christian Eriksen semble décidé à quitter les Spurs cet été © AFP

Plan B de Zinedine Zidane en cas d’échec dans le dossier Pogba, le Scandinave ne semble plus le même depuis le début de saison. Remplaçant lors des premiers matchs de championnat, son esprit est comme perturbé par les rumeurs d’un départ. "Ce n'est pas la meilleure situation pour lui et pour tout le monde, a poursuivi Mauricio Pochettino à son sujet. Je pense que ce n'est pas ce à quoi le club et le joueur s'attendaient au début du mercato." Pour Eriksen comme pour les Spurs, vivement la fin de l’été.

Lovren et Mustafi, deux anciens champions à la recherche d'un point de chute

Vainqueur de la Ligue des champions avec Liverpool la saison passée, Dejan Lovren n’entre plus dans les plans de Jürgen Klopp chez les Reds. Malgré son statut de vice-champion du monde, le Croate n’a pas croulé sous les offres pendant l’été. Si bien que seule la Roma a véritablement étudié la question de son recrutement. Mais à quelques jours de la fin du mercato, le défenseur de 30 ans fait toujours banquette chez les pensionnaires d’Anfield. A moins que la fin des négociations entre le club de la Louve et la Juventus pour Daniele Rugani n’offre une ultime chance à l’ancien Lyonnais.

Dejan Lovren et Shkodran Mustafi en concurrence pour rejoindre la Roma ?
Dejan Lovren et Shkodran Mustafi en concurrence pour rejoindre la Roma ? © Icon Sport

L’arrivée surprise de David Luiz à Arsenal a sonné la fin de l’idylle forcée entre Unai Emery et Shkodran Mustafi. L’entraîneur basque des Gunners ne s’en est pas caché, il veut voir le champion du monde 2014 quitter le club. "Je pense qu'il est préférable pour eux de partir et de signer dans une autre équipe où ils pourront être des acteurs à part entière et prendre du plaisir", a notamment rappelé le technicien au sujet de l’international allemand et de l’Egyptien Mohamed Elneny. Comme Dejan Lovren, Mustafi ne suscite pas un vif engouement et là encore, seule la Roma s’est positionnée pour le joueur de 27 ans.

Icardi a tout refusé

Dernier joueur de cette liste non-exhaustive, Mauro Icardi n’a pas manqué de courtisans pendant l’été. Envoyé au Real Madrid pour y remplacer Karim Benzema, associé à la Juventus pour y former un duo redoutable avec Cristiano Ronaldo, et même évoqué à Monaco, l’Argentin est passé tout près de s’engager avec le Napoli.

Mais, alors que son statut à l’Inter est remis en cause avec l’arrivée d’Antonio Conte à la tête de l’équipe puis celle de Romelu Lukaku, le buteur de l’Albiceleste a refusé de s’en aller. Heureux à Milan, il veut y regagner sa place. L’arrivée imminente d’Alexis Sanchez en Lombardie pourrait bien le pousser à revoir ses plans. A moins que l’idée d’une association avec le Chilien, au contraire, ne le conduise à rester pour remporter son premier titre en Serie A.

Jean-Guy Lebreton