RMC Sport

Mercato: coup dur pour Zidane, Pogba ne devrait pas rejoindre le Real

Alors qu'il était l'une des cibles prioritaires de Zinedine Zidane, Paul Pogba ne devrait pas rejoindre le Real Madrid cet été. Le mercato est désormais fermé en Angleterre et il est difficile d'imaginer Manchester United céder son champion du monde sans pouvoir lui dénicher un successeur.

Il voulait des éléments capables de concurrencer son arrière-garde vieillissante? Il a obtenu les signatures d’Eder Militao et de Ferland Mendy, respectivement âgés de 21 et 24 ans. Il voulait une doublure à Karim Benzema? Il a vu débarquer Luka Jovic, auteur de 17 buts la saison dernière en Bundesliga et considéré comme l’un des attaquants les plus prometteurs d’Europe. Il voulait combler le vide laissé par Cristiano Ronaldo depuis 2018? Ses dirigeants ont convaincu ceux de Chelsea de leur céder Eden Hazard. Il voulait Paul Pogba? Il ne l’a pas eu. Alors qu’il avait jusqu’à présent vu ses dirigeants répondre à tous ses désirs en termes de recrutement, ou presque, Zinedine Zidane a essuyé un premier échec de taille avec le dossier Pogba.

Sauf énorme surprise, le champion du monde 2018, tant désiré par le champion du monde 1998, ne rejoindra pas le Real Madrid cet été. Le marché des transferts est bouclé depuis ce jeudi en Angleterre et si les clubs sont encore autorisés à vendre des joueurs, il n’y a aucune raison de penser que Manchester United puisse accepter dans les prochains jours de se séparer de Pogba sans pouvoir lui trouver un successeur. Zidane et les supporters madrilènes doivent donc se faire une raison. Ils n’auront pas Pogba, qui se dirige vers une nouvelle saison en Angleterre, à moins que la Juventus, ou tout autre club ayant les moyens de se l’offrir - et ils ne sont pas nombreux - ne décide de passer prochainement à l’action.

United s'est montré inflexible

Comme le répétait chaque jour la presse espagnole ces derniers mois, Pogba était pourtant une cible prioritaire de Zidane, revenu en mars sur le banc du Real avec l’intention de frapper fort sur le marché des transferts pour amorcer un nouveau cycle et oublier une saison galère. Zidane n’a jamais caché son affection pour Pogba. "J'aime beaucoup le joueur, ce n’est pas nouveau. Je le connais personnellement, c’est un joueur vraiment différent. Peu de joueurs apportent autant que lui. Il y a des milieux de terrain qui savent défendre, d'autres qui savent attaquer, des attaquants qui savent défendre. Et bien lui sait tout faire. Par contre, ce n'est pas mon joueur. C'est un joueur de Manchester United, il faut respecter ça. Mais si un jour, il y a une possibilité après Manchester United pour lui, il a toujours dit que Madrid était le club qui l'intéressait beaucoup. Mais surtout pour Madrid plus que pour Zidane. Il me l'a toujours dit, après l'expérience Manchester, pourquoi pas cette possibilité-là", exposait "ZZ" fin mars en conférence de presse. Quelques jours avant cette déclaration, Pogba avait déclaré que "le Real Madrid était un club de rêve pour tout le monde". "C’est l’un des plus grands clubs au monde. Il y a Zidane qui en est coach. C’est un rêve pour tout enfant et tout joueur de football", avait-il lancé, tout en disant "heureux à Manchester".

L’ancien Turinois s’était encore montré plus clair trois mois plus tard: "Je suis à Manchester depuis trois ans, j'ai vécu de bons moments et des moins bons, comme tout le monde, et comme partout. Mais après tout ce qu'il s'est passé cette saison - saison qui a peut-être été ma meilleure malgré tout - je crois que ce pourrait être le bon moment pour vivre un nouveau challenge ailleurs. Je suis en train d'y penser." Une sortie qui avait relancé les rumeurs l’envoyant au Real. Problème, Manchester United n’entendait pas franchement le laisser partir sans un très joli chèque en retour. En juillet, le quotidien Marca affirmait que les dirigeants mancuniens réclamaient pas moins de 200 millions d’euros pour le laisser partir. De quoi compliquer l’affaire même pour un club comme le Real, déjà très dépensier cet été. Dans le même temps, Ole Gunnar Solskjaer ne cessait de répéter qu’un départ de Pogba n’était pas à l’ordre du jour. Surtout à l’approche de la date de clôture du mercato. Ne parvenant pas à recruter Christian Eriksen, Sergej Milinkovic-Savic ou encore Bruno Fernandes, Manchester United a fermé la porte à un départ de son milieu. A en croire Marca, Zidane aurait malgré tout continué à faire le forcing ces derniers jours auprès de ses dirigeants pour obtenir la signature de Pogba. Sans succès.

RR