RMC Sport

Mercato: Haaland aurait choisi le Real, le Barça pourrait patienter

Si le souhait du Norvégien Erling Haaland est de rejoindre le Real Madrid, le transfert du buteur se heurte à plusieurs obstacles pour le club madrilène. Une situation dont espère profiter le Barça.

Erling Haaland a choisi, son souhait le plus cher est d’évoluer au Real Madrid. Le Norvégien s’impatiente, car il lui tarde de découvrir le stade Santiago Bernabeu. C’est en substance le message que le père du joueur, Alf Inge Haaland, aurait délivré au directeur exécutif du Real Madrid José Angel Sanchez lors de sa tournée en Espagne avec Mino Raiola. Reste que le désir du footballeur et de ses mentors se heurte à deux écueils majeurs: le refus du Borussia Dortmund de vendre dans l’immédiat,et les exigences très élevées de Mino Raiola.

Dans l’esprit des dirigeants madrilènes, Mbappé vaut plus cher qu’Haaland

Selon AS, le Real Madrid ne participera pas aux enchères orchestrées par le superagent. Le club espagnol a plutôt l’intention de chercher à convaincre Michael Zorc, le directeur sportif de Dortmund, un homme réputé dur en affaires, de lâcher Erling Haaland. Le Norvégien partira tôt ou tard, et si ce n’est pas cette saison, ce sera la suivante. Pour le Real Madrid, cela dépendra aussi du prix. Selon AS, Florentino Pérez n’a aucunement l’intention de lâcher 150 millions d’euros.

Le Real Madrid réserverait ce montant pour un autre joueur qu’il convoite, l’attaquant parisien Kylian Mbappé. C’est le pari du Barça, selon Sport. Pour le journal catalan, le footballeur norvégien et son père savent qu’ils sont une deuxième option dans cette quête aux étoiles. Ce qui pourrait jouer en faveur du Barça. Mais le club de Joan Laporta, qui fait face à des difficultés économiques importantes, ne pourra pas investir la somme présentée par Bild comme étant le prix fixé pour le Borussia Dortmund: entre 150 et 175 millions d'euros.

C’est pourquoi le Barça envisagerait d’attendre pour payer une somme largement inférieure à ce qu’il devrait débourser cet été pour s’attacher les services du prodige norvégien. Le but serait de patienter une saison supplémentaire, le temps que la clause libératoire chute à 75 millions d’euros. Reste à savoir si l’intéressé aura la patience d’attendre encore un an avant de franchir un cap supplémentaire dans cette carrière qui file à toute vitesse.

QM