RMC Sport

Turquie: le président de Fenerbahçe saute dans foule pour se battre avec ses propres supporters

Insulté par les supporters de Fenerbahçe après la défaite dans le derby contre Galatasaray (1-3), le président du club stambouliote a sauté des tribunes pour s’en prendre à ses détracteurs.

En France on connait depuis longtemps Jean-Michel Aulas et ses réponses piquantes sur les réseaux sociaux à destination des journalistes, joueurs ou supporters un peu trop véhéments.

Mais le président de l’OL a peut-être trouvé un maître ce dimanche en la personne de Ali Koç. Patron du club turc de Fenerbahçe, le dirigeant a pété un câble après la défaite dans le derby stambouliote face à Galatasaray ce dimanche (1-3). 

Un président chaud bouillant

Violemment pris à partie et insulté par ses propres supporters à la fin du match, le président de Fenerbahçe a sauté depuis la tribune présidentielle pour en découdre avec les fans dans le couloir conduisant aux vestiaires.

Elu en juin 2018, Ali Koc a vu son équipe s'incliner contre le rival pour la première fois depuis octobre 2014. La fin d'une série qui a exacerbé les tensions entre ce diplômé de Harvard et les fans.

Si la sécurité a rapidement séparé les personnes impliquées, il a fallu retenir Ali Koç de longues secondes pour lui éviter de retourner au cœur de la mêlée. Après un nouvel échange verbal avec certains supporters, le président de Fenerbahçe s’en est finalement allé dans les travées du stade Sukru-Saracoglu. 

Seulement sixième du classement après la 23e journée, l’équipe de Luiz Gustavo et Mevlut Erding reste sur trois défaites en quatre rencontres et accuse déjà cinq longueurs de retard sur les places européennes. Le match contre Galatasaray a également été marqué par de violents incidents à l'encontre de Mariano et Sofiane Feghouli.

Jean-Guy Lebreton