RMC Sport

JO 2016, cyclisme : Alaphilippe raconte la chute qui l’a plombé

Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe - AFP

Julian Alaphilippe a terminé quatrième de la course en ligne des JO 2016, ce samedi à Rio. Mais sans une chute survenue dans les derniers kilomètres, le cycliste français aurait sans doute décroché une médaille. Invité de l’Intégrale Rio sur RMC, il a raconté cette mésaventure.

L’épisode a échappé aux caméras de télévision. Pourtant, c’est peut-être à ce moment-là que s’est jouée la course en ligne des JO 2016, ce samedi à Rio. A quelques kilomètres de l’arrivée, alors qu’il semblait être le coureur le plus frais parmi ceux encore en lice pour décrocher une médaille, Julian Alaphilippe a chuté dans la descente de Vista Chinesa. Le puncheur tricolore (22 ans) a finalement franchi la ligne en quatrième position, le coude droit ensanglanté, la jambe droite touchée, sur un vélo abîmé et avec une roue arrière voilée.

A lire aussi >> Le live de samedi

« Je ne suis pas en train de me trouver des excuses mais j’ai vraiment bien chuté dans la descente, juste après Nibali, explique-t-il au micro de l’Intégrale Rio sur RMC. Je suis passé, j’ai vu son vélo par terre, il était encore allongé. Et quelques virages après, c’était à moi d’aller tout droit. C’est une petite erreur technique,ou j’allais peut-être un peu trop vite, je ne sais pas. Inconsciemment, on prend des risques, peut-être pour jouer la victoire. J’ai eu de la chance de pouvoir repartir. Faire quatrième après une chute comme ça, c’est quand même une satisfaction. »

« On peut être fiers »

« La frustration, c’est le premier sentiment auquel on peut penser quand on arrive quatrième sur une épreuve comme les JO, poursuit celui qui avait déjà animé plusieurs étapes du dernier Tour de France. On était venus ici avec une équipe vraiment motivée (avec Bardet, Barguil et Vuillermoz, ndlr) pour aller chercher le podium, voire même l’or. D’un côté, on peut être frustrés mais de l’autre on n’a aucun regret. On a vraiment fait une belle course d’équipe. On peut être fiers de ça. »

A lire aussi >> JO 2016, gymnastique : Aït-Saïd encore gravement blessé