RMC Sport

Affaire Pinot-Schmitt: Pinot remercie ses soutiens et veut se tourner vers Paris 2024

Dix jours après le début de l'affaire, Margaux Pinot a publié un message sur ses réseaux sociaux pour remercier l'ensemble des personnes qui l'ont soutenue depuis la révélation des violences conjugales qu'elle aurait subi. La double championne d'Europe souhaite "continuer à se battre pour que justice soit faite", tout en se tournant dès maintenant vers Paris 2024.

Est-ce le message qui doit clore, pour au moins les prochains mois, cette affaire? Alors que les camps de Margaux Pinot et Alain Schmitt préparent leur dossier en vue de la décision à venir dans quelques mois de la cour d'appel de Paris, la judokate qui accuse son ex-entraîneur et compagnon de violences conjugales a publié un message sur son compte Linkedin.

Dans celui-ci, Pinot revient sur les dernières heures vécues par elle et ses proches: "Cette dernière semaine a été d'une complexité rare. En prenant le parti de partager cette image de moi, je n'espérais pas tant de message de soutien". La double championne d'Europe a reçu de nombreux témoignages d'amitié, alors que l'accusé, Alain Schmitt, a contre-attaqué en partageant sa version des faits et dénonçant un "lynchage médiatique".

"Je continuerai à me battre pour que justice soit faite"

Jugé en comparution immédiate il y a une semaine, le judoka de 38 ans a été relaxé - pour absence de "preuves de culpabilité" - avant que le parquet ne fasse appel de la décision sur demande de l'ex-avocat de Margaux Pinot. Cette dernière s'est dite déterminée à aller au bout du processus judiciaire à l'encontre de son ex-compagnon.

"L'heure est arrivée maintenant de prendre du temps, de me reconstruire et d'avancer. Les semaines qui arrivent s'annoncent difficiles et intenses mais je continuerai à me battre pour que justice soit faite", écrit celle qui est devenue l'été dernier championne olympique par équipes à Tokyo.

Pinot est retournée dans l'Est chez sa famille

Ces dernières heures, Pinot s'était également exprimé dans une interview accordée à Paris Match, au cours de laquelle elle précise que d'autres comportements violents de la part de Schmitt ont déjà eu lieu par le passé. Le judoka est actuellement hébergé par un ami, tandis que Pinot s'est rendue chez sa famille dans l'est de la France.

Pinot souhaite désormais se concentrer sur sa pratique du judo. "Rien ne pourra m'écarter de la route qui (je le souhaite de toutes mes forces) me mènera vers Paris 2024", écrit la judokate dans son message. La cour d'appel de Paris jugera l'affaire sur le fond dans plusieurs mois.

DM