RMC Sport

Pro D2: intouchable en finale contre Biarritz, Perpignan remonte en Top 14

Perpignan a remporté ce samedi le championnat de Pro D2 au terme d'une finale sérieuse contre Biarritz (33-14). L'USAP est promu en Top 14 et retrouvera l'élite après deux ans d'absence. Biarritz jouera les barrages.

Au terme d’une finale intense mais longtemps pauvre en spectacle, Perpignan a décroché son billet pour le Top 14 en l’emportant contre Biarritz (33-14) ce samedi à Montpellier. Sacré champion de Pro D2, le club catalan retrouvera l’élite la saison prochaine après deux ans d’absence.

Qualifiés de justesse avec un essai après la sirène contre Vannes (33-34), Biarritz n’a pas réussi à rééditer pareille performance et s’est cassé les dents sur la défense de l’USAP.

"Je suis fier de tout le monde. L’entraîneur nous a réuni pour nous dire qu’on était un groupe et une équipe, s’est réjoui Melvyn Jaminet au micro de Canal +. Depuis deux ans on a bataillé pour revenir en top 14 et cela a payé."

Une finale d’abord assez fermée

Dès le début de match, les deux équipes ont essayé de mettre du rythme et Perpignan rapidement trouvé la faille. Après un joli mouvement des Catalans, l’ailier Georges Tilsley a lancé cette finale de Pro D2 d’un joli plongeon dans l’en-but biarrot (7-0, 10e).

En face, la réaction des protégés de Nicolas Nadau et Shaun Sowerby est restée trop mitigée et seul le demi de mêlée James Hart a réussi à marquer des points sur trois pénalités. Suffisant pour rester au contact de l’USAP mais pas pour passer devant.

La faute au 100% au pied (4/4) réalisé par l’arrière perpignanais Melvyn Jaminet pendant cette première période. Et à la pause, le champion de France 2009 s’est montré le plus sérieux et a su profiter de la seule absence défensive du BO (16-9, 40e).

Perpignan a fait le show après la pause

Dès le retour des vestiaires, Melvyn Jaminet a encore donné un peu plus d’avance à Perpignan. Premier de la phase régulière, l’USAP a maîtrisé son sujet lors de cette finale.

Auteur d’un en-avant volontaire à cinq mètres de son en-but, l’ancien All Black Francis Saili a écopé d’un carton jaune et mis le BO en difficulté. Dans la foulée, Perpignan a encore accéléré et profité de sa supériorité numérique pour inscrire son deuxième essai du match. L’ouvreur fidjien Ben Volavola profitant du gros travail de ses avants pour creuser l’écart (26-9, 52e).

A quelques minutes du terme, l'intenable Melvyn Jaminet a récupéré une jolie passe au pied pour tuer tout suspense et inscrire le troisième essai des Catalans (33-9, 73e).

L'essai biarrot marqué à quelques instants de la sirène par Lucas Peyresblanques (33-14, 79e) ne changerien plus rien: Perpignan évoluera en Top 14. Battu par une équipe perpignanaise plus solide, le Biarritz Olympique cher au président Aldigé bénéficiera d’une nouvelle chance de retrouver le Top 14 la saison prochaine.

Pour rejoindre l’élite, les Biarrots devront remporter le barrage d’accession-relégation face au 13e de Top 14. Reste désormais à savoir contre quel adversaire. Bayonne ou la Section paloise seront sur la route du BO lors d’un duel disputé samedi 12 juin (17h30) à Aguilera. Réponse après la 26e et ultime journée de la saison en championnat.

JGL