RMC Sport

Info RMC Sport - Toulouse veut Manu Tuilagi !

Manu Tuilagi

Manu Tuilagi - DR

INFO RMC SPORT. Le Stade Toulousain est en quête d’un puissant trois quart centre en vue de la saison prochaine. La cible prioritaire se nomme Manu Tuilagi.

Eliminé en demi-finale du Top 14 ce week-end (18-14 face à Clermont), le Stade Toulousain a tourné tristement la page Guy Novès, qui va quitter le club toulousain pour prendre les destinées de l’équipe de France après la Coupe du monde. Si Ugo Mola (qui travaille déjà sur la saison prochaine en rencontrant les acteurs du sportif) a été nommé pour le remplacer et qu’un directeur sportif est attendu (Pelous ou N’Tamack), Toulouse n’a pas été très actif sur le marché des transferts contrairement à ses principaux concurrents.

A une semaine de la fin de la période des mutations, trois joueurs se sont officiellement engagés : Semi Kunatani (ailier, Fidji 7), David Mélé (demi de mêlée, Leicester) et Gert Müller (pilier, Bayonne). Mais le Stade Toulousain pourrait réussir un très gros coup. Le club Rouge et Noir piste Manu Tuilagi.

Evincé du XV de la Rose

Après une saison quasi blanche (4 matches) en raison d’une blessure à l’aine, le trois quart centre anglais (24 ans, 25 sélections) n’a pas été retenu par le sélectionneur du XV de la Rose, Stuart Lancaster, pour la préparation de la Coupe du monde. Et cette éviction n’a pas été guidée par des considérations sportives, mais extra-sportives.

Le joueur de Leicester a été condamné pour avoir notamment agressé deux policières. Suite à ses déboires, Manu Tuilagi ne serait pas contre un départ de Leicester où il est sous contrat jusqu’en 2016. Selon nos informations, un contact a été établi entre l’international anglais et le président du Stade Toulousain, René Bouscatel. Le dossier n’est qu’à son commencement. Il va falloir convaincre le joueur, mais aussi Leicester, même si les Tigers ont déjà accepté de libérer David Mélé, malgré deux années de contrat.

Le dossier Harinordoquy en suspens

La volonté du Stade Toulousain de recruter un joueur du calibre de Manu Tuilagi prouve que le demi-finaliste malheureux reste ambitieux. En plus d’un trois quart centre puissant, la cellule de recrutement des Rouge et Noir est également à la recherche du remplaçant de Yannick Nyanga, qui s’est engagé en faveur du Racing, en troisième-ligne. Plusieurs pistes se sont envolées. Toulouse cherche la perle rare. Toujours en troisième-ligne, le dossier Imanol Harinordoquy est en suspens. L’ancien international a reçu une proposition orale de la part des dirigeants. Mais cet échange n’a pas été suivie d’une offre écrite.

Par ailleurs, alors qu’il était en pourparlers avec la future entité basque (qui n’est toujours pas effective), il n’a plus aucun contact depuis une quinzaine de jours. Selon nos informations, il n’ira pas à non plus à la Section Paloise, son club formateur. En fait, Imanol Harinordoquy privilégierait une prolongation à Toulouse. Mais attend, à une semaine de la fin des mutations, que le club lui donne des nouvelles. La balle est donc dans le cas du président René Bouscatel.

WT et MR