RMC Sport

Stade Toulousain : Guy Novès dit au revoir à son vestiaire

Guy Novès dit au revoir aux supporters du Stade Toulousain

Guy Novès dit au revoir aux supporters du Stade Toulousain - AFP

Battu par Clermont (18-14) ce samedi à Bordeaux, le Stade Toulousain ne disputera pas la finale du Top 14. Et le futur sélectionneur des Bleus Guy Novès a donc disputé son dernier match sur le banc toulousain. Avant de dire au revoir à ses hommes dans un vestiaire rempli d’émotion. Récit.

Il vacille. Mais il retient ses larmes. Les yeux rougis, les sentiments à fleur de peau, Guy Novès a un mot pour tout le monde : ses joueurs, son staff, les bénévoles. Dans un vestiaire à l’ambiance solennelle, où l’émotion a envahi la pièce, le futur ex-manager toulousain s’adresse à ses hommes. Il dit au revoir. Et remercie tous ceux qui l’ont accompagné durant toutes ces années. Certaines personnes ont le droit à quelques mots nominatifs, dont ses adjoints William Servat et Jean-Baptiste Elisalde. Quelques minutes plus tôt, le coup de sifflet a retenti sur le Nouveau Stade de Bordeaux. Victoire (18-14) et qualification en finale du Top 14 pour Clermont.

Fin de saison pour Toulouse. Fin d’une époque, surtout. Après 40 ans au club, dont 22 comme entraîneur puis manager, Novès vient de disputer sa dernière rencontre sur le banc du Stade Toulousain avant de prendre la tête des Bleus. Son chapitre sur les bords de la Garonne se referme. Mais les dernières lignes s’écrivent à l’émotion. Si l’intéressé ne se présente pas devant la presse, préférant rester auprès des siens, dont sa femme, très touchée à l’issue de la rencontre, ses hommes vont s’en charger pour lui.

Médard : « Il m’a fait grandir en tant qu’homme »

Des mots lacrymaux. La larme à l’œil, l’entraîneur des arrières Jean-Baptiste Elissalde craque : « Le ‘‘papa’’ de la famille s’en va et ça fait chier… Un grand merci à lui et j’espère qu’on sera à la hauteur de ce que le Stade a fait dans ces 25 dernières années et qu’on continuera à se battre comme des chiens. Il ne faut pas que l’histoire s’arrête aujourd’hui. Même si ça a été dur de temps en temps avec lui, il y aura un petit coup de moins bien ce soir mais il faudra se battre pour cultiver cet héritage et continuer l’histoire du stade. »

Capitaine du Stade, Thierry Dusautoir y va aussi de son hommage : « C’est un moment émouvant. Ça va être particulier d’arriver ici la saison prochaine et de ne plus l’avoir. Le club va devoir continuer sa progression sans lui. » D’autres vont encore plus loin dans l’émotion. Il faut écouter l’arrière Maxime Médard pour comprendre le vide laissé par Guy Novès : « Je n’ai connu que lui en tant que pro au Stade Toulousain. Il m’a fait grandir en tant que joueur mais aussi en tant qu’homme. Je ne le remercierai jamais assez ». L’impensable, ou presque, est arrivé ce samedi. Guy Novès a dit au revoir au Stade Toulousain.

W.T.