RMC Sport

Top 14 : la belle fête du Stade Français

Vainqueur de Montpellier (35-21), ce samedi à l’occasion de la 25e journée de Top 14, le Stade Français va retrouver les phases finales du Top 14 après six ans d’absence. Un beau cadeau d’adieu pour Pierre Rabadan et Jérôme Fillol, qui quitteront le club à la fin de la saison.

Cette fois, le Stade Français tient bien son billet pour les barrages. S’ils l’avaient quasiment assuré le week-end dernier en dominant le rival francilien du Racing-Métro (19-28), les hommes de Gonzalo Quesada l’ont définitivement validé en dominant Montpellier (35-21), ce samedi à l’occasion de la 25e et avant-dernière journée du Top 14. Au terme d’une rencontre animée par de nombreux essais, dont cinq inscrits par les Parisiens (deux d’Arias, un de Ross, Flanquart et Burban), les Bleu et Rose sont certains de finir, au pire, la saison régulière à la quatrième place et donc de retrouver les phases finales pour la première fois depuis 2009. 

Le bonus offensif, la tête du Top 14, un festival d’essais : Pierre Rabadan (34 ans) et Jérôme Fillol (37 ans) ne pouvaient pas rêver plus belle sortie. Ces deux emblématiques joueurs parisiens, qui partiront à la retraite à la fin de la saison, ont ainsi savouré au maximum l’ambiance électrique de Jean-Bouin. Arrivé en 1998, Rabadan a tout connu avec le Stade Français, les succès comme les années noires. Plus ancien joueur de l’effectif parisien, le troisième-ligne, titulaire pour la première fois de la saison ce samedi, va s’en aller avec au moins quatre titres de champion de France dans sa vitrine de trophées (2000, 2003, 2004, 2007) et une finale de Coupe d’Europe perdue en 2005 face à Toulouse (12-18).

Directement en demi-finales ?

Avec neuf saisons cumulées au Stade Français (2002-2003 ; 2004-2008 ; 2011-2015), Jérôme Fillol méritait, lui, aussi un bel hommage pour sa « der » à domicile. Jean-Bouin peut ainsi fêter son passé et entrevoir un avenir bien prometteur. Après six ans d’absence, le Stade Français retrouve la phase finale du championnat. Mieux encore, Morné Steyn et sa bande s’emparent provisoirement de la première place du Top 14, à égalité de points avec Toulon, qui affronte Clermont dimanche à Marcel-Michelin. En déplacement à Brive le week-end prochain pour la dernière journée de la saison régulière, Paris peut donc rêver de terminer à l’une des deux premières places, directement qualificatives pour les demi-finales. 

« Ce n’est pas loin d’être un scenario idéal, avoue Gonzalo Quesada. C’est vrai qu’on a eu pas mal de scenarios catastrophiques dernièrement, donc on est content d’enfin avoir un déroulement de match correct. Qu’on joue à quinze tout le match, ça nous manquait. Et oui je crois qu’en terme de points c’est une super opération de gagner avec des bonus. Et que Jérôme et Pierre puissent aussi avoir leur hommage. Scott LaValla pareil. C’est un très bon match et surtout parce qu’on avait un gros objectif depuis des années et enfin ce soir, le club est requalifié pour les phases finales. Donc c’était l’objectif depuis deux ans au moins, depuis qu’on est là. Donc on est très heureux de l’avoir réussi. »

dossier :

Stade Français

A.M avec LD