RMC Sport

XV de France: 19 nouveaux, de la jeunesse… les explications de Galthié et Ibanez

Fabien Galthié et Raphaël Ibanez ont présenté ce mercredi la liste des 42 joueurs retenus pour préparer et disputer le Tournoi des VI Nations. 19 nouveaux éléments sont appelés, alors que des internationaux trentenaires ont été écartés.

La première liste de Fabien Galthié. Très élargie comme attendu à 42 joueurs. Le nouveau sélectionneur du XV de France a annoncé ce mardi les éléments retenus pour disputer le Tournoi des VI Nations avec comme première échéance l’affrontement face à l’Angleterre le 2 février. Une liste qui fait la part belle aux nouveaux avec 19 novices. Et surtout aux jeunes, avec un seul trentenaire retenu (Le Roux). Retour sur les moments forts de l’annonce de Galthié et de Raphaël Ibanez, le manager des Bleus.

>> XV de France: la liste des 42 joueurs retenus pour le Tournoi

Ollivon, le nouveau capitaine

Fabien Galthié: "Pendant deux mois, on s'est intéressé aux différents leaders. Naturellement s'est dégagé Ollivon du fait de son parcours que vous connaissez."

Raphaël Ibanez: "Avec le Tournoi qui approche, il y a un double enjeu du capitanat: être là pour lui, l'aider, l'accompagner dans sa montée en puissance dans son nouveau rôle. Deuxième enjeu: créer un groupe d'alliés, de frères. On a défini ces alliés par des réunions entre nous. On cherche des alliés dans chaque ligne."

19 nouveaux et de nombreux jeunes joueurs

FG: "On n'a pas fait de jeunisme, on a fait un travail sur les potentiels et les assemblages. On sait ce qui nous attend avec l'Angleterre. Il nous semble que nos choix sont équilibrés. En gros, la moyenne d'âge est autour de 24 ans et moins, de dix sélections en moyenne. Il y a une forme de continuité avec les 16 joueurs (présents à la Coupe du monde), et puis il y a le renouvellement naturel avec des joueurs qui montent en puissance. Notre sélection est le produit de notre étude depuis deux mois. On est parti sur une liste de 75 mais on ne s'est pas limité, on a élargi, on ne s'est rien interdit. Il y a aussi des joueurs âgés."

RI: "On pourrait débattre longtemps de l'équilibre de cette liste. Une rupture? Je ne crois pas, beaucoup de mondialistes sont reconduits. Les jeunes, qui auront la chance de jouer, sont des joueurs qui ont gagné dans les équipes nationales moins de 20 ans. On a voulu faire appel au talent de ces jeunes joueurs."

Des joueurs sont-ils éliminés?

FG: "Non, personne ne s'est éliminé. Vahaamahina a décidé de ne pas être candidat. D'autres ont annoncé leur retraite. Aucun joueur en dehors de cela ne nous a dit : "je ne veux pas venir". Vous avez vu quelques témoignages, on a échangé. Merci à tous ceux qui sont encore en course et qui veulent continuer. On a eu ces joueurs au téléphone. Il n'y a pas d'âge pivot. On a eu Médard ce matin, on a pris une décision pour essayer d'être à la hauteur de cette mission que de jouer à l'arrière du XV de France. On a pris des plus jeunes, c'est vrai mais il n'a pas été pris à cause de son âge. Il n'y a pas d'âge éliminatoire."

Un état d’esprit à forger

RI: "A ce niveau-là, on a un plan, on a travaillé sur le sujet. Entre le cadre de vie et le jeu, on veut cet équilibre. Une zone rouge non négociable pour les joueurs au niveau de l’attitude, l’exemplarité et une zone bleue avec un peu plus de liberté et d'échange. On veut co-construire ce cadre-là avec les joueurs."

MI avec Jean-François Paturaud et Laurent Depret