RMC Sport

XV de France: Fabien Galthié suspecté d’avoir percé la bulle sanitaire

Le sélectionneur Fabien Galthié, testé positif au Covid-19 la semaine dernière, est suspecté d’avoir brisé la bulle sanitaire. La Fédération a-t-elle dit toute la vérité sur l’origine de la contamination? Certains en doutent. C’est dans ces conditions que les Français préparent le match contre l’Ecosse qui devrait bien se jouer dimanche.

C’était d’abord une rumeur. Puis un bruit qui circulait au sein même du XV de France mais aussi dans les clubs de Top 14. C’est devenu une information, comme indiqué par nos confrères de L'Equipe, le sélectionneur du XV de France est suspecté d’avoir brisé la bulle sanitaire des Bleus durement touchés par le Covid-19 depuis la semaine dernière. Samedi dernier, la FFR, contactée par RMC Sport, avait balayé cette hypothèse. "C’est impossible", nous assurait-on. Et pourtant... "Tous mes agissements sont conformes au protocole sanitaire, a répondu fermement Galthié dans les colonnes de L’Equipe. Je ne comprends pas ces accusations non justifiées".


Testé positif mardi dernier, Galthié a été le premier membre du staff à voir son nom apparaître dans le point sanitaire de la Fédération mardi dernier: "Suite aux tests PCR réalisés hier soir à Marcoussis auprès du XV de France, tous les joueurs ont été testés négatifs, un membre de l’encadrement technique a été testé positif, ainsi qu’un cas suspicieux et non avéré concernant Fabien Galthié qui sera retesté ce matin." Quelques heures plus tard, la positivité de l’ancien demi de mêlée international (51 ans, 64 sélections) était officiellement confirmée. Avant l’emballement de l’épidémie dans les rangs français. Comment en est-on arrivé là? Comment la bulle a pu exploser? Surtout que les moins de 20 ans, rassemblés voilà quelques semaines au Portugal, puis les joueurs du VII, touchés quelques heures avant le match contre l’Irlande et qui avaient réalisé des oppositions avec les Bleus, ont eux aussi été frappés par le Covid.

Qui est le patient zéro? La version de la FFR pose question

"Le patient zéro: on le connaît. C’est le préparateur physique, affirmait ce lundi le vice-président et Covid manager, Serge Simon dans les colonnes du Midi Olympique. Comment a-t-il pu contracter le virus? Au contact de France 7? Scientifiquement, rien ne permet de l’affirmer ou de l’infirmer, on n’a pas d’explication à ce sujet. Notre seule certitude est qu’aucun joueur du XV n’a été contaminé par un joueur de France 7, puisque les cas positifs de cette semaine sont des transmissions à l’intérieur du groupe XV de France." Simon et les dirigeants fédéraux disent s’appuyer sur l’analyse du comité médical de la FFR. Comme révélé dès mardi, la version est cependant contestée, comme nous l’ont indiqué plusieurs interlocuteurs cette semaine, aussi bien en interne à Marcoussis qu’en dehors. "C’est un mensonge", nous a affirmé une source proche du dossier dès le début de semaine. Certains membres du XV de France n’auraient d’ailleurs pas franchement apprécié les déclarations très affirmatives de Serge Simon. Le préparateur physique en question n’est pas Thibault Giroud, le responsable de cette cellule performance. Son identité n’a pas été révélée officiellement par la FFR mais c’est un secret de polichinelle.

Que s’est-il passé alors? La responsabilité du staff et de son sélectionneur est-elle clairement engagée? Pourquoi sortir de la bulle? Pourquoi ne pas avouer une éventuelle faute? Pourquoi évoquer directement ce membre anonyme? Autant de questions malheureusement sans réponse pour le moment. Il faut évidemment rester très prudent. "On essaie de remonter à l’origine de la contamination", nous indiquait une source fédérale mardi. La Ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, suit bien sûr le dossier de près. Lundi, elle a appelé Bernard Laporte pour faire le point sur cette contamination massive et tenter de vérifier que le protocole sanitaire a scrupuleusement été respecté. Désormais, Maracineanu entend être informée quotidiennement de la situation à Marcoussis.

La communication de la Fédération, elle, a été minimaliste ces derniers jours. Si ce n’est pour annoncer que l’ensemble des nouveaux tests passés ces dernières 48 heures ont tous été négatifs. Mais pas un mot sur le forfait de Baptiste Pesenti, testé positif à Pau, ni de son remplacement par le Toulousain Selevasio Tolofua, ou encore de l’évolution des deux cas suspicieux détectés dans le staff mardi. Selon nos informations, au moins un des deux est d’ailleurs rentré chez lui, comme l’ensemble des joueurs positifs qui ont quitté le CNR pour rentrer à la maison. C’est dans cette ambiance forcément pesante que les Bleus préparent le match contre l’Ecosse dimanche (16h). Avec un retour à l’entrainement collectif programmé aujourd’hui. Enfin une bonne nouvelle… Car la rencontre de la 3eme journée du Tournoi des VI Nations, incertaine en début de semaine, devrait finalement se jouer ce week-end. La décision officielle est attendue ce mercredi soir. A moins que le Covid-19 ne s’invite à nouveau à Marcoussis dans les heures ou les jours à venir…

Jean-François Paturaud