RMC Sport

Laver Cup: Federer veut jouer avec Nadal en double

Roger Federer et Rafael Nadal

Roger Federer et Rafael Nadal - AFP

Roger Federer n’a pas manqué d’enthousiasme ce lundi lors de la présentation de la Laver Cup (22-24 septembre à Prague) : une épreuve opposant durant trois jours les meilleurs joueurs européens à leurs homologues du reste du monde. Douze matches au programme et peut-être un double lors duquel seraient associés Rafael Nadal et le Suisse, comme en rêve ce dernier.

Et si après s’être déjà affrontés 35 fois en simple, Roger Federer et Rafael Nadal se retrouvaient ensemble du même côté du filet ? C’est le rêve de nombreux fans de tennis qui pourrait bien se réaliser dans quelques mois, lors de la Laver Cup (22 au 24 septembre à Prague).

A lire aussi >> Federer : "Rafa m'a poussé à être meilleur"

Trois jours et douze matches au programme

A l’occasion d’une conférence de presse présentant cette Ryder Cup version tennis (six joueurs représentant l’Europe, six autres le reste du monde, avec au programme trois simples et un double chaque jour), le Suisse s’est montré particulièrement emballé par cette association.

A lire aussi >> Golf - Ryder Cup : les Etats-Unis récupèrent le trophée face à l'Europe

« J’ai toujours voulu jouer avec Rafa »

« J'ai toujours voulu jouer avec Rafa... justement parce que notre rivalité a été si spéciale », a ainsi lâché Federer, vainqueur de l’Espagnol à 12 reprises et notamment le mois dernier en finale de l’Open d’Australie.

A lire aussi >> Open d’Australie, en vidéo : les grands moments de la magique finale Federer-Nadal

« Ça va être dingo »

« On en avait parlé et on n’en a jamais eu l’occasion sur le circuit, a également confié le n°9 mondial au Parisien. Ce sera très cool pour nous mais aussi pour les fans. Ça va être dingo. »

Dans le quotidien, le vainqueur de 18 tournois du Grand Chelem s’impatiente de disputer cette épreuve imaginée par son agent, Tony Godsick, et qu’il voit remporter un franc succès auprès des joueurs et des amateurs de tennis.

« Dans cinquante ans, l’épreuve sera historique »

 « Le but n’est pas de créer une exhibition de plus mais une compétition qui va s’inscrire dans la durée avec des matches de grande intensité, promet Federer. On veut voir des matches de rêve et pas juste du mini-tennis avec des coups entre les jambes. Les joueurs vont se donner à fond, motivés par les capitaines. Et aussi par le fait de pouvoir faire équipe avec ceux qui sont habituellement leurs rivaux. C’est notre slogan. On est prudent, mais on rêve grand. Dans cinquante ans, elle sera historique. » Le rendez-vous est pris.

A lire aussi >> Coupe Davis: on connaît le lieu du quart de finale

dossier :

Roger Federer

JBi