RMC Sport

Masters : Djokovic-Nadal, retrouvailles attendues

Novak Djokovic

Novak Djokovic - -

Sans avoir laissé la moindre chance à Stanislas Wawrinka, Novak Djokovic s’est qualifié tranquillement ce dimanche pour la finale du Masters de Londres (6-3,6-3). Lundi, le Serbe affrontera Rafael Nadal, tombeur plus tôt de Federer.

« We can be heroes ». Le sommet tant attendu aura une mélodie à la hauteur de l’enjeu. En terrassant sans ménagement Stanislas Wawrinka (6-3, 6-3) ce dimanche soir en demi-finales du Masters de Londres, Novak Djokovic s’est octroyé le droit d’entendre de nouveau le célèbre morceau de David Bowie. Et le privilège, encore, d’affronter son rival principal Rafael Nadal en finale. Comme l’Espagnol, le numéro 2 mondial a montré qu’il marchait lui aussi sur l’eau actuellement. L’02 Arena promet donc d’être incandescente lundi.

Avant même le début du match, Wawrinka ne partait qu’avec un maigre motif d’espoir. En seize confrontations, le Suisse ne s’est imposé qu’à deux reprises contre Djokovic. Et la dernière fois, c’était en 2006… en indoor, à Vienne. Trop peu pour partir avec certitudes. Des fondations vacillantes que le Serbe s’est empressé d’ébranler dès le début de la partie. Dans le premier set, « Nole » a pris l’ascendant en réalisant le double break (4-2). Avec seulement une balle de break sur trois convertie et 18 fautes directes, le numéro 8 mondial a été noyé sous les incessants coups droits du natif de Belgrade. 

Djokovic survole les débats

Stanislas Wawrinka connaissait pourtant la musique. Mais cela n’a pas empêché le numéro 2 mondial de jouer le même refrain dans le second set. Solide au service et en fond de court, Djokovic l’a malmené de bout en bout. Sans être inquiété une seule fois. Preuve de sa solidité, il n’avait perdu qu’un seul point au service jusqu’au quatrième set. Bien trop timoré, le Suisse a certainement récité ce dimanche soir son plus mauvais tennis du tournoi. Tout l’inverse de « Djoko », qui attend de pied ferme Nadal. L’occasion pour les héros de rivaliser une nouvelle fois d’exploits dès lundi.

A lire aussi: 
>> Masters: Nadal vers une première ? 
>> Gasquet-Piatti: drôle de fin...

dossier :

Novak Djokovic

La rédaction