RMC Sport

Monte-Carlo: Gasquet impressionne, Djokovic rassure (un peu)

Novak Djokovic

Novak Djokovic - AFP

Dernier Français en lice sur le Rocher après l’élimination de Gilles Simon face à Kachanov (6-2, 6-2), Richard Gasquet a fait forte impression mercredi en surclassant l’Argentin Diego Schwartzman en deux petits sets (6-2, 6-1). De son côté, pour son premier vrai test de l’année sur terre battue, Novak Djokovic a (r)assuré contre le Croate Borna Coric (7-6, 7-5). Démarrage en douceur pour Rafa Nadal, vainqueur tranquille de Bedene (6-1, 6-3).

Les beaux jours et la terre battue semblent inspirer Richard Gasquet, qui restait sur trois défaites consécutives avant le début de la saison de l’ocre. Demi-finaliste la semaine dernière à Marrakech, le Biterrois a étonné mercredi au deuxième tour du Masters 1000 monégasque. Vainqueur de son compatriote Jérémy Chardy en ouverture, il a cette fois croqué en deux sets (6-2, 6-1) la petite pile argentine Diego Schwartzman, 15eme mondial et quart-finaliste l’an dernier.

Dominateur dans tous les compartiments du jeu, le joueur tricolore, 34eme mondial, va désormais devoir confirmer en huitièmes de finale contre l’Allemand Mischa Zverev (55eme à l’ATP), vainqueur de Lucas Pouille au deuxième tour. Lors de leur seul précédent duel, sur dur à Shenzhen en 2016, Gasquet s’était imposé après deux jeux décisifs.

Djokovic sort un peu la tête de l’eau

Après un premier tour facile contre son compatriote Dusan Lajovic (6-0, 6-1), Novak Djokovic était, lui, attendu au tournant mercredi contre le jeune Croate Borna Coric (21 ans), demi-finaliste à Indian Wells et quart-finaliste à Miami le mois dernier. En phase de reconstruction, le Serbe a su se montrer solide dans les moments importants et, sans être génial, a réussi à hausser son niveau de jeu face au 39eme mondial pour s’imposer en deux manches (7-6, 7-5).

Après avoir renoué avec son entraîneur de toujours Marian Vajda pour lancer l’opération reconquête, l’ancien n°1 mondial, retombé au 13eme rang de l’ATP, va subir un test autrement plus important en huitièmes de finale jeudi puisqu’il va devoir se mesurer à Dominic Thiem, 7eme mondial. Vainqueur du tournoi sur terre de Buenos Aires cette année, l’Autrichien est particulièrement à l’aise sur cette surface et apparaît pour beaucoup comme l’opposant n°1 au roi Nadal. Djoko mène 5-1 au bilan de leurs duels mais reste sur une lourde défaite face à Thiem en quarts de finale de Roland-Garros l’an dernier (7-6, 6-3, 6-0). On en saura donc beaucoup plus jeudi sur le niveau réel du Djoker en ce printemps 2018.

Nadal tout en douceur

Double tenant du titre et décuple vainqueur de Monte-Carlo, Rafael Nadal a effectué une entrée tranquille. Absent du circuit sur blessure depuis son abandon en quarts de finale de l'Open d'Australie face à Cilic, le n°1 mondial, qui avait repris il y a dix jours lors du quart de Coupe Davis de l'Espagne face à l'Allemagne, a retrouvé le circuit ATP avec sérénité. Malgré un deuxième set un peu plus accroché, il a écarté sans souci le Slovène Aljaz Bedene (58eme mondial) en deux sets (6-1, 6-3). Son prochain match face à une des étoiles montantes du circuit, le Russe Karen Khachanov (21 ans, 38eme mondial), pourrait valoir le déplacement.

dossier :

Novak Djokovic

Jean-Moïse Dubourg