RMC Sport

Open d'Australie: Nadal rejoint Federer pour une finale de légende

-

- - AFP

Vainqueur en cinq manches (6-3, 5-7, 7-6, 6-7, 6-4) d’un superbe duel de près de cinq heures de jeu face Grigor Dimitrov ce vendredi, Rafael Nadal se qualifie pour la finale de l’Open d’Australie. Il affrontera Roger Federer pour un affrontement d’ores et déjà historique.

C’est l’une des plus belles affiches de l’histoire du sport. A laquelle, il faut bien l’avouer, on ne croyait plus vraiment en finale d’un tournoi du Grand Chelem. A la faveur de l’improbable sortie de route des prédateurs Andy Murray et Novak Djokovic, Rafael Nadal (30 ans) et Roger Federer (35 ans), 31 titres du Grand Chelem à eux deux, vont pourtant écrire un nouveau chapitre de leur incroyable histoire commune qui s’étire depuis plus d’une décennie.

A lire aussi >> Federer l'éternel tient sa finale

Nadal largement devant en finale de Grand Chelem

Cette neuvième finale de Grand Chelem face à « Rodgeur », l’Espagnol l’a arrachée à la force du poignet, au bout d’un magnifique affrontement de près de cinq heures. Rafa a mené (2 sets à un), puis a subi le retour du quinzième joueur mondial. Lors d’un cinquième set de folie, il a failli perdre la main, concédant notamment deux balles de break à 4-3 en faveur du Bulgare. Il s’est ressaisi. N’a plus lâché sa proie jusqu’au bout face à une Rod Laver Arena qui hurlait son envie de le voir retrouver Federer en finale. Dimitrov n’aura jamais lâché, sauvant deux balles de match.

Une finale Nadal, Federer, ça n’était plus arrivé en Grand Chelem depuis 2011. C’était à Roland-Garros. L’Espagnol l’avait emporté, comme six fois lors de leurs huit finales. Tous comme il l’a fait lors de 23 des 34 confrontations entre les deux hommes. Nous voilà replongés en plein dans années 2000. Le tennis va donc avoir droit à un rêve.

A lire aussi >> la danse de la victoire originale de Safarova et Mattek-Sands

dossier :

Rafael Nadal

la rédaction