RMC Sport

Roland-Garros: Federer peut-il vraiment faire tomber Nadal?

Vainqueur de Stanislas Wawrinka (n°24) en quarts de finale, Roger Federer (n°3) va retrouver Rafael Nadal (n°2) en demies de Roland-Garros. Le Suisse peut-il créer l’exploit pour l’acte 39 de la "Fedal" ? Voici quelques éléments de réponse.

Pour la première fois depuis le Masters de Shanghai en 2017, Roger Federer et Rafael Nadal vont s’affronter. Et ce sera en demi-finales de Roland-Garros. Le Suisse vient d’écarter Stanislas Wawrinka (7-6, 4-6, 7-6, 6-4) quand l’Espagnol a balayé Keï Nishikori (6-1, 6-1, 6-3). Il faut remonter à Rome 2013 pour trouver trace d’une confrontation sur terre battue. La dernière en date à Roland-Garros? Cette finale mythique de 2011 remportée par Nadal. L’interminable attente touche à son terme.

Le public est impatient, Roger Federer aussi. "Si je suis revenu, c’est aussi pour jouer Rafa donc me voilà satisfait", a-t-il lâché, sourire aux lèvres, juste après sa victoire contre Wawrinka. "Pour savoir où tu en es sur terre battue, tu veux jouer Rafa car il la référence, a-t-il étayé au micro de RMC Sport. Il est tellement incroyable sur cette surface. Je me réjouis de ce match, je suis déjà content d'être en demies. Je n'ai aucune pression."

Wawrinka: "Ce sera difficile pour Roger de tenir le rythme"

Roger Federer, comme il l’avait confessé, s’était préparé au pire (une élimination au premier tour) pour son retour. Le voilà aux portes de la finale. Le problème étant que cette porte est plutôt bien gardée par Rafael Nadal. Est-elle infranchissable? Pour le moment, le Suisse perd 23 à 15 en termes de face-à-face et il n'a battu son meilleur ennemi que deux fois sur terre, à Hambourg en 2007 et à Madrid en 2009. Jamais les Parisiens ne l’ont vu battre Nadal en cinq rencontres à Roland.

Tombé contre Federer, Stan Wawrinka a assuré à notre micro qu’il sera devant son écran pour ce match, même s’il ne donne pas cher de la peau de son compatriote. "Ce sera intéressant. Je n'ai pas eu la chance de jouer sur le Central cette année mais j'ai l'impression qu'il est plus lent que le Lenglen, qui est très rapide et qui glisse beaucoup. On peut jouer sur le Chatrier un jeu plus agressif. Cela va un peu plus favoriser Rafa. Il est favori, ce sera difficile pour Roger de tenir le rythme." A 37 ans, sa condition physique sera évidemment un paramètre décisif. En tout, il a passé 13h13 sur les courts quand l’Espagnol a joué pendant 11h04.

Federer: "En demies, c'est peut-être plus facile qu'en finale"

Un argument pèse (un peu) pour encourager Roger Federer. Excepté sur la finale de Roland-Garros 2008 quand il avait pris 6-1, 6-3, 6-0, il a toujours proposé un défi à Nadal en le poussant au quatrième set. "En demies, c'est peut-être plus facile qu'en finale, a glissé le Suisse ce mardi, en plaisantant à moitié. J'avais failli gagner en demies il y a quelques années (2005, ndlr)."

Le Suisse voit un Rafael Nadal arriver en quasi pleine confiance. 'Quasi' car David Goffin a pris 2h51 du temps de Nadal et surtout un set. Roger Federer, grâce au Belge, est certain d’avoir face à lui un homme qu’il peut déséquilibrer.

Comme battre Rafael Nadal? A cette question, Roger Federer n’a pas vraiment su répondre en zone mixte. "Il faudra bien servir, a-t-il assuré. Mais ce n'est ni du gazon, ni du dur. Ce n'est pas ici que je sers bien. Je vais voir comment je peux le mettre en difficulté. Pour le moment, il est vraiment en mode rouleau-compresseur." Roger Federer, "le meilleur joueur de tous les temps" selon Stan Wawrinka, a quelques heures devant lui pour trouver des faiblesses cachées à Rafael Nadal. Celles qu’il cherche depuis 14 ans à Roland.

dossier :

Roger Federer

Joseph Ruiz avec ES