RMC Sport

T. Nadal : « La pression est clairement sur Djokovic »

Toni Nadal

Toni Nadal - -

Avant le choc face à Novak Djokovic dimanche en finale de Roland-Garros, l’oncle et entraîneur de Rafael Nadal met la pression sur le Serbe, rappelant avec insistance toute l’importance d’un succès Porte d’Auteuil pour le numéro 1 mondial.

Toni, comment va Rafael avant son nouveau choc face à Novak Djokovic ?

Il faut le lui demander… Ce qui est sûr, c’est qu’il est un peu nerveux. Plus que 24 heures… Ce match est très important. S’il gagne à Roland-Garros, la saison sera déjà très bonne pour lui.

Rafael s’est montré particulièrement impressionnant lors de cette quinzaine…

Jusqu’à maintenant, il a bien joué. L’année dernière, Djokovic était meilleur que Rafa, à Wimbledon et à l’US Open. A l’Open d’Australie, les deux joueurs étaient très proches. Puis il y a eu les victoires de Rafa cette année à Rome et à Monte-Carlo. L’avantage psychologique est moins important que l’année dernière, je pense.

Comment trouvez-vous Djokovic ?

Il n’a pas bien joué contre Seppi. Il perd deux sets à zéro mais après il gagne. Il sauve quatre balles de match contre Tsonga. Il n’était pas au top mais il s’en est sorti. Derrière, il bat Federer. Djokovic est incroyable. Il est très compétitif. Il joue peut-être moins bien que l’année dernière. Mais il n’est pas le numéro 1 mondial pour rien.

« Rafa ? 15 % de chances de gagner un 7e Roland-Garros »

Qui aura le plus de pression ?

Si Rafael l’emporte, il gagnera son 7e Roland-Garros. Gagner une septième fois ce titre, il a quoi… 15 % de chances de le faire. Alors que remporter son premier Roland-Garros, Djoko a 100 % de chances de le faire. Si Djokovic l’emporte, il réalisera quelque chose de vraiment historique. Si Rafa gagne, il ne gagnera qu’un Roland-Garros de plus. La pression est clairement sur Djokovic.

Cette finale se jouera sur quoi selon vous ? Le mental ?

Les deux sont très forts dans la tête. Rafa est un bon joueur mais l’année dernière, il a perdu beaucoup de fois contre Djokovic, preuve qu’il n’était pas assez fort dans sa tête. La tactique contre Djoko ? Elle reste la même : essayer de produire son jeu, de frapper fort la balle avec son coup droit, avoir un bon placement dans le court. Rafa a déjà assez de problèmes avec son jeu pour se préoccuper du jeu adverse.