RMC Sport

Tennis: le CIO a parlé à Peng Shuai, qui dit être en sécurité et veut qu'on "respecte" sa vie privée

Peng Shuai a échangé ce dimanche avec Thomas Bach, président du CIO lors d'un appel vidéo. Disparue de la vue publique depuis début novembre et des accusations contre un membre du parti communiste chinois, la joueuse de tennis de 35 ans aurait assuré être en sécurité.

Les nouvelles rassurantes se multiplient et Peng Shuai est bel et bien en vue. Réapparue comme par magie après deux semaines loin de la vue publique ou des réseaux, la joueuse de tennis chinois a échangé environ trente minutes avec Thomas Bach lors d'un appel vidéo ce dimanche.

Selon les informations de l'agence Reuters, l'ancienne numéro 1 mondiale du double s'est montré rassurante lors de cet entretien avec le président du Comité international olympique. A quelques mois des JO d'hiver à Pékin, le CIO a donc joué les intermédiaires entre le régime chinois et ses nombreux détracteurs. Une manière comme une autre de désamorcer la polémique née de la disparition de Peng Shuai ces dernières semaines.

Le Comité olympique a précisé qu'elle "avait expliqué qu'elle était saine et sauve à son domicile à Pékin mais qu'elle aimerait que sa vie privée soit respectée", lors de l'appel, qui réunissait aussi la présidente de la Commission des athlètes Emma Terho, et la Chinoise Li Lingwei, membre du Comité olympique. Le CIO a encore assuré que Peng Shuai préférait "passer son temps avec ses amis et sa famille en ce moment" mais "continuera à s'impliquer dans le tennis, le sport qu'elle aime tant".

Emma Terho s'est réjouie de cette grande évolution: "J'étais soulagée de voir que Peng Shuai allait bien, ce qui était notre principale inquiétude, a estimé l'ancienne hockeyeuse finlandaise dans un communiqué du CIO. Elle semblait détendue. Je lui ai offert notre soutien et l'opportunité de rester en contact, peu importe le moment, ce qu'elle a apprécié."

La mobilisation internationale a fait céder la Chine

Le sort de la joueuse de 35 ans suscité une mobilisation internationale alors que la jeune femme avait soudainement disparu après avoir révélé le 2 novembre sur les médias sociaux chinois que l'ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli, 75 ans, l'avait violée puis contrainte à une relation discontinue durant plusieurs années. Ses accusations sur internet avaient été ensuite censurées.

De nombreuses stars du tennis mondial comme Naomi Osaka, Roger Federer, ou encore Serena Williams et les Français Nicolas Mahut et Alizé Cornet s'étaient mobilisés ces dernières semaines pour exiger des nouvelles de Peng Shuai.

L'affaire est même devenu un enjeu diplomatique international après les prises de position très fermes des gouvernements américains, français ou encore britanniques.

Une mobilisation finalement payante puisque ce week-end, Peng Shuai a refait surface via des publications partagées par des journalistes chinois proches du pouvoir central. L'ex 14e joueuse mondiale à la WTA est apparue à un dîner au restaurant samedi soir avant de se rendre à un tournoi de jeunes ce dimanche à Pékin.

Mahut voulait des preuves directes, c'est fait

Titré lors du Masters de double ce dimanche, le Français Nicolas Mahut réclamait d'autres preuves émanant directement de la joueuse et rappelait comme vendredi qu'il était prêt à boycotter la Chine pour la suite de sa carrière.

"Je suis en accord total avec les déclarations du président de la WTA. Je ne peux pas en dire plus que ce que j’ai déjà dit vendredi. Je trouve qu’aujourd’hui cela reste insuffisant (les vidéos de Peng Shuai) à mon sens. Cela serait bien d’avoir des nouvelles directes d’elle, a estimé le partenaire de Pierre-Hugues Herbert après son sacre à Turin. Il faut surtout savoir si la parole est libérée. C’est une chose de la voir, c’est rassurant et plutôt une bonne nouvelle, mais la deuxième étape c’est de savoir si elle est libre de s’exprimer normalement aussi."

Voilà qui est fait avec cet échange vidéo entre Peng Shuai et Thomas Bach. Après plus de deux semaines de peur, la joueuse de tennis chinoise semble enfin voir le bout du tunnel. Reste à savoir si et quand elle pourra reprendre le fil de sa carrière.

JGL avec ES