RMC Sport

US Open: Djokovic force 10

-

- - AFP

Deux mois après avoir dominé Roger Federer en finale de Wimbledon, Novak Djokovic a brisé le rêve américain du Suisse, avec un succès en quatre manches (6-4, 5-7, 6-4, 6-4), pour remporter son second US Open. Le Serbe qui s'adjuge un 3e tournoi du Grand Chelem cette saison, en compte désormais 10 à son palmarès.

Novak Djokovic n’est pas n°1 mondial pour rien. La pluie, qui a retardé le début de la finale de plus de trois heures, le public, explicitement en faveur de Roger Federer, ou encore un adversaire en pleine confiance (pas un set de perdu durant la quinzaine) et particulièrement offensif, n'ont pas suffi. Novak Djkovovic, déjà vainqueur à l’Open d’Australie en février et à Wimbledon en juillet, a décroché cette nuit un 3e titre en Grand Chelem cette saison. Son second succès à Flushing Meadows, après 2011, où il avait écarté le Suisse en demies, puis effacé Rafael Nadal.

Sur un court Louis-Armstrong, garni de 23 000 spectateurs et largement acquis à la cause de Federer, « Nole », qui n’avait rien pu faire contre le Suisse le 23 août en finale du Masters 1000 de Cincinnati, l’a emporté en quatre sets (6-4, 5-7, 6-4, 6-4) et trois heures et vingt minutes de jeu.

Djokovic : "Une saison incroyable"

Pourvu d’un mental d’acier, Djokovic a su maintenir la cadence, face à un Federer des plus offensifs (59 montées au filet) mais trop peu efficace (54 fautes directes et seulement 4 balles de break remportées sur 23, contre 6/13 pour son adversaire).

« C'est une saison incroyable, sans doute ma meilleure avec celle réussie en 2011 (les 3 mêmes succès en Grand Chelem), mais j'apprécie encore plus cette saison, car je suis un mari et un père comblé, s’est réjoui le Serbe à l’issue de la rencontre. J'ai l'impression que mon tennis évolue dans le bon sens. Je suis content de mon niveau de jeu, j'ai vraiment apprécié cette quinzaine et je crois que cela a été une belle finale. »

A 28 ans, Djoko possède désormais 10 titres en Grand Chelem à son palmarès. Il ne compte ainsi plus qu’une longueur de retard sur Bjorn Borg et se rapproche encore du tiercé Federer (17), Nadal (14) et Sampras (14).

dossier :

Novak Djokovic

la rédaction