RMC Sport

US Open: Medvedev explique sa célébration après sa victoire en finale face à Djokovic

À l'issue de la finale de l'US Open remportée face à Novak Djokovic - son tout premier titre en Grand chelem -, Daniil Medvedev a gratifié le public new-yorkais d'une célébration peu commune. Une manière de fêter sa victoire comme sur le jeu de football Fifa, comme il l'a expliqué après la finale.

Daniil Medvedev n'est pas un joueur commode, et lui même en conviendra. Généralement, ses célébrations de victoire sont ternes: deux bras levés au ciel tout au plus, mais pas de folies. Dans la nuit de dimanche à lundi, au moment de remporter son tout premier Grand chelem face à Novak Djokovic en finale de l'US Open (6-4, 6-4, 6-4), Medvedev s'est offert une célébration inédite.

"Seules les légendes comprendront: ce que j'ai fait après le match, c'est L2+left. Merci !", expliquait le numéro 2 mondial à l'issue de son discours prononcé sur le court. "L2+left", comme l'indique Medvedev, est en fait la démarche à suivre sur les manettes des consoles pour activer une célébration de but sur le jeu vidéo de football Fifa.

Et comme l'a si bien imité Medvedev au moment de sa victoire, la célébration est celle du "poisson mort", comme il l'a précisé en conférence de presse après la finale: "J'aime jouer à Fifa, j'aime jouer à la PlayStation. Ça s'appelle la célébration du poisson mort. Si tu connais le mec face à qui tu joues à Fifa, tu vas souvent faire ça. Tu marques, tu mènes 5-0, tu fais cette célébration."

Une idée venue à Wimbledon

Une idée qui a germé lors du tournoi de Wimbledon, a indiqué le Russe: "Je me sentais en confiance dans mon jeu. Une nuit, je n'arrivais pas à dormir. Pendant cinq, dix minutes, des pensées folles te traversent l'esprit, comme tout le monde. Je me suis dit, ok, si je gagne Wimbledon, contre Novak par exemple, ne pas célébrer serait ennuyeux parce que je fais déjà ça tout le temps. Il faut que je fasse un truc spécial."

Finalement, Medvedev s'était fait éliminer par Hubert Hurkacz en huitième de finale à Wimbledon. Ce n'était donc que partie remise et Medvedev attendait le bon moment pour effectuer cette célébration, dont a finalement profité le public new-yorkais. "Je voulais rendre ce moment spécial pour mes amis avec lesquels je joue à Fifa. Je me suis fait un peu mal, ce n'est pas facile à faire sur du dur, mais je suis content. J'ai rendu ce moment légendaire", concluait Medvedev.

DM