RMC Sport

F1: Mercedes, le retour d'Alonso... ce qu'il faut retenir des premiers essais hivernaux

Les premières séances des essais hivernaux sur le tracé de Sakhir (Bahreïn), à deux semaines du début de la saison de Formule 1, ont été difficiles pour Mercedes. À l'inverse, Red Bull et McLaren semblent déjà en pleine forme.

À deux semaines de l'ouverture du premier week-end de l'année 2021 de Formule 1, à Bahreïn, le paddock se trouve déjà sur le tracé de Sakhir pour les essais de pré-saison. Les premiers tours de piste ont eu lieu vendredi matin, les derniers sont programmés dimanche. À la moitié du programme des tests, quelques événements sont d'ores et déjà notables.

Mercedes en rodage

Comme d'habitude, même s'il vaut mieux ne pas tirer de conclusions hâtives des essais hivernaux, tous les observateurs guettent le moindre signe de faiblesse de Mercedes (indétrônable depuis 2014). Après seulement une poignée de boucles d'installation lors de la première journée, vendredi, la W12 de Valtteri Bottas a été immobilisée au garage. La faute à une panne de la boîte de vitesses. Résultat: le Finlandais n'a pu faire que six tours dans la première séance, bien loin des 74 effectués par Pierre Gasly avec son AlphaTauri. "Ce n'est pas un début idéal", a déploré le coéquipier de Lewis Hamilton.

Alonso a bien pris le volant

Opéré de la mâchoire en février après un accident à vélo, Fernando Alonso fait son retour dans la catégorie reine du sport automobile après deux ans d'absence. L'Espagnol de 39 ans, double champion du monde, était absent de la présentation de l'Alpine A521 (ex-Renault). Mais il était bien présent samedi pour la troisième séance des essais. Il s'en est bien sorti, en signant le deuxième temps (1:32.339).

Red Bull et McLaren en forme

Avec sa Red Bull, Max Verstappen a dominé le premier jour (1:30.674). Son nouveau coéquipier, le Mexicain Sergio Pérez, s'est bien débrouillé aussi lors de la séance matinale du deuxième jour. Il a signé le deuxième temps, en 1:32.339, à un peu plus d'un dixième de la McLaren de Daniel Ricciardo (1:32.215). La monoplace orange de l'écurie britannique avait aussi été performante la veille, entre les mains de Lando Norris (1:30.889). "Il n'est pas nécessaire de parler du rythme ou autre. Nous avons juste bouclé notre programme", a prévenu Max Verstappen. Mieux vaut toutefois être tout en haut.

Quelques drapeaux rouge

Au bout de deux jours, déjà trois interruptions de séance ont eu lieu. La première a été causée par Charles Leclerc (problème technique), la deuxième par Lewis Hamilton (sortie de piste), la troisième par Sergio Pérez (perte du capot moteur).

Des vaccins en option

Hors piste, ces essais à Bahreïn présentent un bel avantage pour la Formule 1. Le pays propose à l'ensemble du paddock d'être vacciné contre le Covid-19, comme le fait le Qatar pour le MotoGP. Ainsi, l'ensemble de l'écurie AlphaTauri a accepté la proposition. Tout comme Sergio Pérez et Carlos Sainz, entre autres. Globalement, plusieurs responsables d'équipe n'ont pas imposé de consigne à leurs troupes.

JA